WRC - Italie : Tänak toujours solidement en tête, Fourmaux à la faute

Panoramic
Ott Tänak n’a pas craqué sur les chemins de terre de Sardaigne. Après une matinée qui l’a vu profiter de l’abandon d’Esapekka Lappi pour s’installer en tête du classement général du rallye d’Italie, l’Estonien a mis à profit les quatre spéciales au programme de la boucle de l’après-midi pour distancer ses rivaux. Auteur du temps scratch à l’occasion des ES14, 15 et 16, le champion du monde 2019 a compté jusqu’à 46 secondes d’avance sur Craig Breen quand Dani Sordo a tenu sa troisième place malgré la pression imposée par Pierre-Louis Loubet, qui poursuit son bon week-end italien. Toutefois, à l’issue de cette avant-dernière journée, le pilote Ford M-Sport accuse un retard de 25 secondes sur l’Espagnol avec quatre spéciales au programme de la journée de dimanche.


Fourmaux indemne après une sortie de route


Cette journée de samedi s’est conclue dans le flou le plus total. En effet, Adrien Fourmaux a été victime d’une violente sortie de route après 8,4 kilomètres à l’occasion du deuxième passage sur le secteur de Monte Lerno di Pattada, dernière spéciale de cette journée, dont son copilote et lui sont sortis indemnes. Alors que la Ford M-Sport du Français était partiellement stoppée sur le tracé de la spéciale, les commissaires ont sorti le drapeau rouge et interrompu de manière définitive le déroulement de l’épreuve. En conséquence, la direction de course a attribué des temps de passage forfaitaires aux pilotes qui n’ont pas été en mesure de boucler le parcours, dont Ott Tänak et Craig Breen. Les écarts établis à l’issue de l’ES16 ont ainsi été maintenus et l’Estonien va aborder les quatre dernières spéciales du rallye avec 46 secondes d’avance sur l’Irlandais et s’avance vers sa première victoire de la saison, qui serait également la première de Hyundai en 2022.

RALLYE - WRC / ITALIE
Classement après l’ES17 (sur 21) - Samedi 4 juin 2022
1- Ott Tänak - Martin Järveoja (EST-EST/Hyundai) en 2h43'35"6
2- Craig Breen - Paul Nagle (IRL-IRL/Ford M-Sport) à 46’’0
3- Dani Sordo - Candido Carrera (ESP-ESP/Hyundai) à 1’06’’8
4- Pierre-Louis Loubet - Vincent Landais (FRA-FRA/Ford M-Sport) à 1’31’’8
5- Kalle Rovanperä - Janne Halttunen (FIN-FIN/Toyota) à 2’23’’2


Vainqueurs de spéciales
Neuville : 1 (ES1)
Evans : 1 (ES2)
Lappi : 2 (ES3, ES7)
Sordo : 2 (ES4, ES5)
Tänak : 7 (ES6, ES10, ES11, ES13, ES14, ES15, ES16)
Breen : 2 (ES12, ES17)

L'ES8 et l'ES9 ont été annulées. L’ES17 a vu son déroulement perturbé.

>