WRC - Hyundai : Aucun doute pour 2020 dans l'esprit d'Ott Tänak

Avec le retrait de Citroën, le grand changement que va vivre le WRC en 2020, c’est voir son champion en titre changer de monture. Après deux années chez Toyota, Ott Tänak a décidé de rejoindre Hyundai pour les deux prochaines saisons et arrive auréolé du titre mondial, lui qui a mis fin à quinze ans de domination française sur le championnat. A Paris cette semaine pour le gala de remise des prix de la FIA, l’Estonien s’est confié à la presse et a montré sa confiance avant le Rallye Monte-Carlo. « Hyundai a remporté le championnat constructeurs cette année donc je suis convaincu d’être au bon endroit pour l’an prochain, a confié Ott Tänak qui a pu déjà essayer sa i20 WRC. Changer d’écurie n’est jamais facile, c’est une décision qui prend du temps mais je suis certain d’avoir tout le nécessaire pour me battre à nouveau pour le titre. Ce sera clairement l’objectif pour la saison 2020. »

Hyundai a travaillé Tänak au corps, Toyota n'a pas réagi


Ce changement d’écurie, qui permettra à Ott Tänak de former une équipe de choc chez Hyundai avec son dauphin Thierry Neuville, Dani Sordo et Sébastien Loeb, est le résultat d’un travail de longue haleine de la part d’Andrea Adamo, patron de l’écurie coréenne. « Tout au long de l’année, j’ai été en contact avec Andrea Adamo. C’est le genre de personne qui préfère jouer l’attaque autant que moi, assure l’ancien pilote Toyota. Je suis donc convaincu que nous allons nous entendre et l’équipe a une motivation poussée au maximum afin de faire tout ce qui est en leur pouvoir afin de se battre pour le titre. » Une arrivée chez Hyundai qui est également, l’échec de Toyota qui n’a pas su le convaincre à temps de rempiler et qui s’est donc rabattue sur Sébastien Ogier pour mener son offensive en 2020. « La négociation a été longue et, durant un long moment, elle n’a pas avancé, résume Ott Tänak. Je pense qu’il n’y avait pas de rancune et nous allons simplement continuer à nous battre mais, désormais, ça sera face à face. » Une rivalité qui débutera dès le 23 janvier avec les premières spéciales du Rallye Monte-Carlo.