WRC - Finlande : Gagner sur les terres de Rovanperä satisfait Tänak



Ott Tänak a lancé sa saison 2021 du WRC. L’Estonien, champion du monde 2019, a remporté l’Arctic Rally, organisé dans le cadre du championnat du monde pour la première fois, lui qui n’avait pas pu terminer le Rallye Monte-Carlo en janvier dernier. Vainqueur de six des dix spéciales au programme du week-end en Laponie, le pilote Hyundai n’a quasiment rien laissé à personne. Sur un terrain qui n’était pas forcément favorable à sa voiture, Ott Tänak n’a pas boudé son plaisir. « Quand vous arrivez sur un nouveau rallye, nous ne savez jamais à quoi vous attendre et, ce week-end, nous sommes venus en Finlande, sur les terres de Toyota, et on pouvait s’attendre à voir un Kalle Rovanperä très fort, a déclaré l’Estonien dans des propos recueillis par le site DirtFish. La pression était donc sur eux ce week-end. » Une prestation d’ensemble que l’ancien champion du monde a présenté comme « un très bon week-end, juste ce qu’il fallait et pas trop ».


Rovanperä : « J’ai fait une erreur... »


A 20 ans, Kalle Rovanperä est passé près de sa première victoire en WRC. Le fils d’Harri Rovanperä, sur ses terres, a pris la deuxième place de son rallye national, son meilleur résultat en carrière, lui qui avait pris la troisième place en Suède la saison passée. Ayant la volonté de se battre pour la victoire sur les routes de l’Arctic Rally, le pilote Toyota a regretté d’avoir ouvert la porte à Ott Tänak. « Je voulais me battre pour les premières places ce week-end, confirme Kalle Rovanperä dans des propos recueillis par DirtFish. J’ai fait une erreur et nous n’avions pas un rythme optimal mais je dois avouer que j’ai attaqué tout le week-end, j’étais au maximum tout le temps. » Si la déception de ne pas l’avoir emporté à domicile est présente, le Finlandais confirme que « c’est bien de terminer à la deuxième place ici » à l’issue d’un week-end qu’il ne présente pas comme « parfait » mais simplement « pas mal ». Cerise sur le gâteau, Kalle Rovanperä a profité du week-end difficile de son coéquipier Sébastien Ogier pour s’installer en tête du championnat du monde.

>