WRC - Finlande : Aucune pression particulière pour Rovanperä



Kalle Rovanperä veut garder la tête froide. Plus que jamais leader du championnat du monde des rallyes après son succès en Estonie, son cinquième cette saison en sept épreuves, le pilote finlandais va évoluer sur ses terres ce week-end. En effet, la huitième manche du WRC aura lieu autour de Jyväsklylä, au cœur de la Finlande. Le fils d’Hari Rovanperä assure que ce rallye à domicile est « bien sûr une manche très importante pour nous » mais il avoue vouloir « l'aborder et de l'apprécier comme toutes les autres ». Alors que le fait d’évoluer devant son public pourrait l’inhiber, le Finlandais affirme que ce n’est pas le cas. « Je ne ressens pas de pression particulière, car je ne pense pas que nous ayons quoi que ce soit à prouver après nos différentes victoires cette année, a-t-il ajouté. Bien sûr, nous allons bénéficier d'un grand soutien de la part des fans présents sur place, et j'aimerais m'imposer pour eux si je le peux. »


Rovanperä : « Essayer de faire un meilleur boulot cette fois-ci »


Seulement 34eme de l’épreuve la saison passée après une sortie de route dans la 10eme spéciale, Kalle Rovanperä espère être en mesure de faire mieux cette année. « L'an dernier, cela n'avait pas été si facile pour nous, donc nous allons essayer de faire un meilleur boulot cette fois-ci, a laconiquement déclaré le leader du championnat du monde. Il faut que nous disposions de bons réglages et que nous soyons à l'aise, et de cette façon je pense que nous pouvons être rapides et vraiment apprécier le week-end. » Alors qu’il a creusé un gouffre au championnat, avec une avance de 83 points sur son plus proche poursuivant Thierry Neuville et quasiment 100 longueurs d’avance sur son coéquipier Elfyn Evans, Kalle Rovanperä peut voir venir sur les chemins de terre serpentant dans les forêts finlandaises. Son patron, Jari-Matti Latvala s’attend à voir son pilote garder la tête froide. « Nous avons pu constater jusqu'ici cette année que Kalle était tout à fait capable de soutenir la pression », a confié ce dernier au magazine britannique Autosport.

>