Rallye - WRC : Tänak pas sûr d'être là en 2023

Panoramic

Alors qu'il fêtera ses 35 ans dans deux semaines, Ott Tänak ne sait toujours pas de quoi sera faite son année 2023. Le pilote estonien, sacré champion du monde des rallyes en 2019, se pose toujours des questions, même s'il est sous contrat avec Hyundai pour la saison prochaine, comme il l'a confié à AutoHebdo en marge du rallye de Nouvelle-Zélande, dont il a remporté la première spéciale ce jeudi. « Je n'ai pas encore pris ma décision. Ne pas participer à la saison 2023 est une option que je n'exclus pas non plus. Ce n'est pas seulement savoir dans quelle équipe je serai, mais savoir si je continue, alors voyons voir. Voyons comment se passe la fin de l'année et comment les choses se passent avec ma famille, si j’ai besoin de rester à la maison, et ensuite je devrai décider », a confié l’Estonien, père de deux enfants de 8 et 5 ans.

Tänak convoité par M-Sport ?


Arrivé en WRC en 2009, Ott Tänak est passé par M-Sport, Toyota et Hyundai, montant en puissance en 2017 et 2018 en terminant troisième du championnat du monde, avant de décrocher le Graal en 2019, chez Toyota. Il a rejoint Hyundai dans la foulée de son titre mais n’a jamais réussi à en décrocher un deuxième, finissant troisième en 2020 et cinquième en 2021. Vainqueur de 17 rallyes au total (dont trois cette année), il est toujours mathématiquement en lice pour la victoire au championnat du monde en 2022, mais Kalle Rovanperä a tout de même beaucoup d’avance, à trois rallyes de la fin. « Nous sommes en discussions et nous avons une assez bonne idée de ce que nous aimerions faire mais tant que tout ne sera pas signé, nous n'annoncerons rien", a déclaré le patron de l’écurie Julien Moncet à Autosport, alors que des rumeurs envoient Tänak chez M-Sport. « Ott est une personne incroyable, mais son succès a un coût et la question de savoir si cela est réalisable pour nous est quelque chose qui est discutable. Je pense que ce serait assez difficile pour nous de le faire. Ce serait formidable de le revoir dans l'équipe, mais pour le moment, je pense ce sont des rumeurs plus que la réalité », a toutefois confié le patron de M-Sport, Richard Millener. Affaire à suivre…

>