Rallye - WRC - Grèce : Neuville s'impose, Hyundai s'offre son premier triplé, le titre toujours pas décerné

panoramic

Dimanche historique pour Hyundai ! Pour la première fois de son histoire, l'écurie sud-coréenne a signé un triplé en WRC, à l'occasion du rallye de Grèce ! Leader depuis samedi, Thierry Neuville s'est imposé devant Ott Tänak et Dani Sordo, et c'est donc un premier triplé depuis celui de Toyota en 2019 en Allemagne. Il ne restait que trois spéciales à disputer ce dimanche, et les écarts étant assez importants, les pilotes n'ont pas pris de risques inconsidérés. Restait toutefois une inconnue. L'écurie Hyundai allait-elle demander à Neuville de ralentir et laisser passer Tänak, mieux placé au classement du championnat du monde ? La réponse est intervenue avant la deuxième spéciale de la journée : non, il faut figer les positions.

Neuville : "Un moment historique pour la marque et l'équipe"


Le pilote estonien a remporté l'ES14 en reprenant 2"9 à Neuville, mais le Belge a gagné l'ES15 devant son coéquipier avec 4"3 d'avance. Durant la Power Stage, le leader n'a pris aucun risque et a terminé sixième, à 14 secondes d'Ott Tänak, vainqueur, qui prend donc cinq précieux points supplémentaires. Au final, Neuville s'impose avec 15 secondes d'avance sur l'Estonien et 1'49 sur Sordo, et décroche la seizième victoire de sa carrière, la première cette saison et la première en Grèce. « Cela a été une saison difficile jusqu'à présent et remporter la victoire après un week-end très difficile en Belgique est un soulagement. Le plus important est que nous ayons triplé pour l'équipe - après toutes ces années, nous l'avons finalement obtenu. C'est un moment historique pour la marque et l'équipe. Tout le monde a travaillé dur pour ça et c'est une belle récompense », s’est réjoui le pilote belge. Au pied du podium, on retrouve le Français Pierre-Louis Loubet, qui égale son meilleur résultat en WRC, et qui a profité des problèmes d'Elfyn Evans, victime d'une panne de turbo au moment de se rendre au départ de la première spéciale de dimanche et contraint à l'abandon.

Tänak revient à 53 points de Rovanperä


Le leader du championnat, Kalle Rovanperä, n'a quant à lui pas existé durant le week-end ("je suis en mode survie depuis samedi", a-t-il confié) et finit 15eme à 16'49 de Neuville. Il a toutefois terminé deuxième de la Power Stage et donc pris quatre points de bonus. Après la Belgique, le jeune Finlandais rate donc une deuxième balle de match. Ott Tänak ne compte plus "que" 53 points de retard sur lui, alors qu'il reste trois rallyes à disputer (le prochain aura lieu en Nouvelle-Zélande dans trois semaines). Et au classement des constructeurs, le suspense est relancé avec ce triplé Hyundai. L'écurie sud-coréenne revient en effet à 62 points de Toyota.

WRC WRC Grèce RALLYE - WRC / GRECE
Classement final (après 16 spéciales) - Dimanche 11 septembre 2022
1- Thierry Neuville - Martijn Wydaeghe (BEL-BEL/Hyundai) en 3h34’52’’0
2- Ott Tänak - Martin Järveoja (EST-EST/Hyundai) à 15"
3- Dani Sordo - Candido Carrera (ESP-ESP/Hyundai) à à 1'49"7
4- Pierre-Louis Loubet - Vincent Landais (FRA-FRA/Ford M-Sport) à 3'42"2
5- Craig Breen - Paul Nagle (IRL-IRL/Ford M-Sport) à 4'09


Vainqueurs de spéciales
Neuville : 5 (ES1, ES9, ES10, ES11, ES15)
Loeb : 4 (ES2, ES3, ES4, ES7)
Loubet : 2 (S5, ES6)
Tänak : 4 (ES8, ES13, ES14, ES16)
Sordo : 1 (ES12)

>