Dakar 2020 - Fernando Alonso : « Très content et très fier »

Il a perdu tout espoir de victoire dès la 2eme étape puis été proche de tout perdre à deux jours de l'arrivée. Alors forcément, en parvenant malgré tout à rallier la ligne d'arrivée de ce Dakar 2020 intégralement couru en Arabie Saoudite, ce vendredi à Qiddiya, Fernando Alonso n'était pas peu fier d'être allé au bout pour sa première participation à l'épreuve. « Je suis très content et très fier d'être ici. C'est le rallye le plus difficile au monde et terminer la course dès ma première participation, ce n'était pas facile », appréciait le pilote espagnol, sans oublier de féliciter son équipe (Toyota), qu'il n'attendait visiblement pas à pareil niveau. « J'avais une bonne équipe autour de moi, une voiture incassable et un co-pilote avec beaucoup d'expériences. Au final, on était sans doute plus compétitif que ce qu'on pensait au début. Être dans le Top 5 de quatre étapes a été une surprise pour nous. » Une première expérience plus que satisfaisante aux yeux de celui qui termine 13eme du classement final qui lui donne d'ores et déjà envie de renouveler l'aventure. Même s'il ne se montre pas catégorique pour le moment, sauf à propos de ses ambitions qui seront toutes autres s'il participe de nouveau. « Revenir ? On verra. Je ne veux pas y penser. Logiquement, après cette expérience, si je le refais dans le futur, ce sera pour le gagner. »

Alonso déjà focalisé sur les 500 Miles d'Indianapolis 


Et pour faire en sorte de ne pas revivre des mésaventures comme celles qu'il a connues en ce mois de janvier, même s'il sait que le Dakar ne serait pas le Dakar sans ces péripéties. « Finir les douze jours sans problème majeur est le plus grand défi dans ce rallye. Donc j'ai encore besoin d'expérience et de temps. » Le double champion du monde de F1 insiste en effet beaucoup sur la « chance » qu'il a eue. « Je me suis senti chanceux de pouvoir continuer la course », avoue-t-il encore aujourd'hui, en écho au sentiment qui était déjà le sien jeudi après ces deux tonneaux à la sortie d'une dune. La page rallye-raid refermée, Alonso va maintenant pouvoir se replonger sur ses envies de Triple Couronne. Il a déjà gagné le Grand Prix de Monaco en Formule 1 et les 24 Heures du Mans (à deux reprises). Il ne lui manque donc plus qu'un succès sur les 500 Miles d'Inadianapolis pour réaliser son rêve. « Maintenant, je dois gagner l'Indy 500. C'est la priorité, la triple couronne. C'est dans quelques mois et je suis focalisé sur ça », ne cache pas le natif d'Oviedo, qui a déjà participé deux fois à la course sans parvenir à l'emporter. La troisième sera-t-elle la bonne ? Réponse le 24 mai prochain.