Tanguy Ndombélé a fait son trou à Tottenham

SHAUN BOTTERILL / POOL / AFP

C'est un renversement de situation que peu imaginaient outre-Manche l'été dernier. Au moment de faire le bilan du premier exercice dans Tanguy Ndombélé à Londres, les points positifs n'étaient pas légions et son début de parcours anglais ne transpirait pas la réussite. Tantôt à l'infirmerie, tantôt écarté du groupe sur simple choix sportif, parfois même ciblé par José Mourinho en conférence de presse, l'ancien lyonnais paraissait englué dans une situation inextricable. Quelques mois plus tard, la donne a bien changé pour le natif de Longjumeau.

Avant de se rendre à Goodison Park ce soir pour défier Everton et Carlo Ancelotti (21h15 - beIN SPORTS 1), Tottenham sait qu'il ne remportera le titre de champion d'Angleterre. Qu'importe pour José Mourinho et ses joueurs, pas autant armés que le duo mancunien et Liverpool pour décrocher le graal. Actuellement à la huitième place du classement, les Spurs se démènent plutôt pour accrocher le wagon européen, si possible celui de la C1. Avec le retour d'Harry Kane, la seconde partie de saison des hommes du Special One laisse entrevoir cette hypothèse, d'autant que dans l'entrejeu, Tanguy Ndombélé a pris la mesure de son nouvel environnement.

Déjà autant de matchs que la saison dernière

La saison dernière, l'international français (6 sélections) a cumulé 29 apparitions avec la formation londonienne. Ce soir, il devrait a priori déjà dépasser ce total avec une nouvelle titularisation contre les Toffees. Signe qui ne trompe pas, l'ex-Gone a été aligné lors des 9 derniers matchs de Premier League de Tottenham, preuve qu'il est devenu une pièce essentielle de son équipe.

Au côtés du Danois Pierre-Emile Højbjerg, Ndombélé forme un tandem efficace. S'il doit se plier aux consignes défensives prônées par le Special One, le Français bénéficie de libertés lorsqu'il s'agit de diriger et d'organiser les Spurs. Sa puissance et sa facilité technique s'inscrivent parfaitement dans le jeu de transition très vertical voulu par l'entraîneur portugais. Rampe de lancement pour Harry Kane et Heung-Min Son, Tanduy Ndombélé montre en Angleterre tous les ingrédients qui lui avaient permis d'intégrer le groupe France. Un groupe qu'il n'a plus fréquenté depuis son transfert en Angleterre. L'appel de Londres lui fera-t-il retrouver les Bleus d'ici l'Euro ?


>