FA Cup : A Tottenham, Mourinho a-t-il déjà perdu la recette ?

Reuters

Attendu comme le sauveur d’une équipe en grande souffrance sur la fin de mandat de Mauricio Pochettino, José Mourinho vit actuellement sa première mi-crise avec les Spurs. Battu le week-end dernier sur son terrain par d’invincibles Reds (0-1), Tottenham vient d’enchaîner quatre matchs sans victoire, et le dernier succès des Londoniens remontent au 28 décembre contre Norwich, lanterne rouge de Premier League. Pour Mourinho, l’état de grâce n’aura pas duré longtemps à Tottenham.

Mourinho ne tient plus les chocs

Depuis son arrivée fin novembre et après 13 rencontres à la tête des Spurs, le bilan du technicien portugais n’a rien de brillant : 6 victoires, 2 nuls et 5 défaites. Surtout, Mourinho ne gagne pas les chocs avec sa nouvelle équipe, que ce soit contre Manchester United (2-1), Chelsea (0-2), le Bayern Munich (3-1) et donc Liverpool. Un mauvaise habitude prise qu’il va falloir vite gommer puisque se profile en février des parties face à Manchester City et Chelsea en championnat, mais aussi le match aller de la double confrontation contre le RB Leipzig en Ligue des Champions. Déjà sous pression le Mou ?

En toute logique, la fin d’exercice de Tottenham ne conditionnera pas l’avenir de l’ancien coach de Porto. Débarqué dans le nord de Londres pour redresser la barre après le limogeage de Mauricio Pochettino, le Portugais s’adapte à une situation qu’il ne maîtrise pas totalement, entre un groupe qu’il n’a pas pu formater à sa guide en présaison, la longue indisponibilité d’Hugo Lloris, enfin sur le retour, les passages réguliers de Tanguy Ndombélé à l'infirmerie et la récente blessure de Harry Kane, le meilleur buteur du club.

Mourinho, l'An II dans le viseur

En revanche, le coach lusitanien joue déjà gros puisqu’une élimination ce soir ternirait grandement son bilan actuel et jetterait le trouble sur ce pour quoi il est venu : remettre les Spurs sur le devant de la scène. Avec le Mercato d’hiver, la direction de Tottenham a l’occasion de régénérer son effectif et d’effectuer des ajustements au milieu de terrain et en attaque notamment (départ de Christian Eriksen, arrivée de Moussa Dembélé). Pour Mourinho, cette saison doit servir de lancement avant le prochain exercice, qui servira cette fois de révélateur. Après une expérience ratée à MU, il serait inopportun de déjà entamer son maigre crédit à Tottenham.