Arsenal - Pierre-Emerick Aubameyang, le spleen de la trentaine

Reuters
Buteur dès son premier match avec Arsenal en février 2018, meilleur réalisateur de Premier League l'an dernier pour sa première saison complète, et encore en lévitation sur le début de cet exercice 2019-2020 (une série de sept buts en neuf tirs cadrés, qui suivait une autre de dix buts en autant de tirs cadrés la saison précédente), Pierre-Emerick Aubameyang est notamment devenu le meilleur buteur de l'histoire d'Arsenal après 50 matchs (avec 33 buts). Le problème se fait donc de plus en plus insistant : s'ils ne franchissent pas rapidement un cap collectif, les Gunners vont devenir trop petits pour leur nouveau capitaine, sous contrat jusqu'en 2021. 

Encore auteur de six buts sur ses sept derniers matchs de Premier League, l'ex-star de Dortmund veut absolument retrouver ce qu'il a justement laissé en Allemagne : la Ligue des Champions, qu'Arsenal n'a plus disputée depuis trois ans. Et que Pierre-Emerick Aubameyang n'a donc jamais jouée avec les Londoniens. « J'espère qu'il aime être sur le terrain avec nous, qu'il se sent impliqué dans ce qu'on tente de construire, s'interroge Mikel Arteta sur le site du club. C'est difficile pour lui de ne pas disputer cette Ligue des Champions, il a de grandes attentes, il veut les plus grands clubs, les plus grandes compétitions et les meilleurs joueurs. Il faut le soutenir et tout lui donner pour ça, c'est mon défi. Je suis tellement content de lui, il est incroyable. Je veux le convaincre qu'il est au bon endroit pour l'avenir. »

En conférence de presse, même Alexandre Lacazette a dû s'y mettre : « Les gens devraient davantage parler de ce qu'il fait dans le jeu, c'est bien plus qu'un simple buteur, il travaille beaucoup en défense et nous crée des brèches. Si on commence à gagner des titres, on parlera plus de tout ça. » Mais il s'agirait de commencer... A la fin du marché hivernal, Mundo Deportivo révélait des discussions déjà très avancées entre l'ancien Stéphanois et le FC Barcelone en vue de la saison prochaine. Difficile de lutter, car il faudra une sacrée fin de championnat pour qu'Arsenal retrouve la C1 la saison prochaine (dixième à huit points du quatrième Chelsea, certes avec un match en retard).