Räikkönen: "Si Alfa Romeo se plaint, ce sera sans moi"

Depuis le drapeau à damier du Grand Prix de Hongrie, les pilotes de F1 sont entrés dans la trêve estivale.

L'occasion pour eux de vaquer à leurs occupations. Pour Kimi Räikkönen, c'est le moment propice pour rentrer chez lui, pratiquer les activités qui lui plaisent, à savoir le motocross ou le hockey sur glace. Des passions à risques, qu'il ne compte pas changer. "Je n’ai même pas lu mon contrat, parce que cela n’en vaut pas la peine en ce qui me concerne. Quand j’ai signé avec Alfa Romeo, je leur ai dit que s’ils se plaignaient de quoi que ce soit, ce serait sans moi", a-t-il indiqué à l'agence de presse suisse ATS. 

"Iceman" comme il est surnommé dans les paddocks, estime que les risques qu'il prend le weekend lui donnent le droit de faire ce que bon lui semble en semaine. "Si on peut se tuer le weekend en pratiquant notre métier, laissez-nous faire ce que bon nous semble le restant de la semaine", s'est exprimé le 8e du classement actuel du championnat du monde.