Racing Point : Pas d'inquiétude à la suite de la réclamation déposée par Renault

La bataille est finalement lancée. Après des semaines de polémiques sur la légalité de la Racing Point RP20 qui, au premier coup d’œil, partage des traits communs avec la Mercedes W10 avec laquelle Lewis Hamilton a remporté la saison passée son sixième titre de champion du monde, Renault a déterré la hache de guerre. A l’issue du Grand Prix de Styrie, qui a vu Sergio Pérez et Lance Stroll remonter du fond de grille jusqu’au sixième et septième rangs, l’écurie tricolore a déposé une réclamation à l’encontre de sa rivale en avançant que les écopes de frein avant et arrière utilisées par Racing Point n’ont pas été conçues en interne mais sont issues des dessins de l’écurie Mercedes. Or, le règlement sportif de la Formule 1 n’autorise pas une écurie à vendre ces pièces. Si, via son compte Twitter officiel, l’écurie Renault n’a pas voulu faire plus de commentaires, la réponse de Racing Point n’a pas tardé.

« Une réclamation peu judicieuse et mal renseignée » pour Racing Point


L’écurie basée près du circuit de Silverstone, qui deviendra Aston Martin en 2021, a rejeté toute accusation de tricherie et critiqué vivement Renault. « BWT Racing Point F1 Team est extrêmement déçu de voir ses résultats au Grand Prix de Styrie remis en question par ce que nous considérons être une réclamation peu judicieuse et mal renseignée, assure l’écurie dans un communiqué transmis à l’AFP. Nous rejetons fermement toute suggestion d'infraction et prendrons toutes les mesures nécessaires pour assurer que la réglementation soit correctement appliquée à ces faits. » Pour appuyer son communiqué, Racing Point confirme avoir collaboré à la FIA pour s’assurer de la légalité de sa monoplace en amont de la première course en 2020. « Avant le début de la saison, nous avons coopéré avec la FIA et avons répondu de manière satisfaisante à toutes les questions concernant les origines des designs de la RP20, ajoute l’écurie propriété d’un consortium mené par Lawrence Stroll. Nous ne doutons pas que la réclamation sera rejetée une fois notre réponse présentée. » C’est désormais à la FIA de trancher, ce qui pourrait voir Racing Point perdre tous ses résultats du début de saison en cas de jugement qui lui serait défavorable.