GP du Qatar : Les principales déclarations des pilotes à l’issue de la course


Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) - Vainqueur


« J’étais un peu isolé, un peu seul en tête de la course. Bien évidemment, j’aime ce type de courses quand tout se passe bien. On a vraiment fait un très bon travail aujourd’hui (dimanche). L’équipe a très bien travaillé avec les arrêts, avec la voiture. J’ai hâte de voir une rediffusion de la course pour savoir ce qui a pu se passer derrière moi. Je ne sais pas trop pourquoi les pneus se sont dégradés chez les autres. Je pense que les vibreurs sont en cause. Signer deux victoires consécutives à ce moment de la saison, c’est un sentiment très agréable. J’ai hâte d’être à la prochaine. Je suis très heureux avec la voiture que j’ai. Elle va très bien, c’est l’aspect positif des choses. Je suis très détendu. »

Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) - 2eme


« Notre position de départ a un peu compromis la situation mais j’ai pris un très bon départ. C’est vraiment bien d’avoir pu remonter à la deuxième place et prendre le point du meilleur tour en course. Je savais que ça serait difficile jusqu’au bout mais ça rend la fin de championnat encore plus excitante. Cette piste est vraiment très agréable à piloter, elle est rapide et, en termes de dégradation, les pneus se sont plutôt bien comportés donc c’était bien. Je me sens bien, ce sera une bataille serrée jusqu’au bout, c’est certain ! »

Fernando Alonso (ESP/Alpine) - 3eme


« C’était vraiment formidable de revenir sur le podium, sept ans après mon dernier. Globalement, le week-end a été génial pour l’équipe. La performance de la voiture était là et on a parfaitement exécuté notre plan durant la course dès le départ et dans la gestion des pneus en ne faisant qu’un seul arrêt. Je suis heureux pour mon équipe. En ce qui me concerne, je suis heureux d’être de retour sur le podium et j’espère ne pas avoir à attendre sept ans pour le prochain. On espérait passer Pierre Gasly au départ. Il a pris un bon envol et je n’ai pas pu y aller au premier virage. J’ai vu d’autres opportunités ensuite et, dans la mesure où nous nous battons avec AlphaTauri au classement constructeurs, on a fait tapis aujourd’hui (dimanche). Avec Esteban Ocon, on a plaisanté tout le week-end et on savait qu’on avait une belle possibilité de remonter sur le podium. On se bat avec AlphaTauri et on marque 25 points contre aucun pour eux. C’est donc un bon week-end pour Alpine. »


Sergio Pérez (MEX/Red Bull Racing) - 4eme


« Nous sommes parvenus à redresser la situation après les qualifications et à rapidement remonter dans le peloton depuis la 11eme position. Nous étions bien placés pour jouer le podium mais ça n’a pas tourné en notre faveur. C’était une course exténuante, j’étais à fond tout le temps, doublant et attaquant sans cesse. On a changé de stratégie durant la course. A certains moments, nous partions pour un arrêt et à d’autres pour deux mais avec les défaillances des pneus d’autres pilotes, nous avons décidé de protéger les nôtres pour éviter une crevaison et maximiser notre position au classement constructeur. Je pense que nous avions le podium à portée de mains mais, pour la deuxième fois de suite, une voiture de sécurité virtuelle a ruiné nos espoirs. Je ne sais pas si nous aurions pu rattraper Fernando Alonso sans ça mais nous aurions été proches de lui. C’est dommage mais nous avons réussi à limiter les dégâts de samedi et Valtteri Bottas n’a pas pris le moindre point, ce qui est une bonne chose pour nous. D’un point de vue collectif, nous devions jouer la sécurité avec le classement constructeurs à l’esprit. »

Esteban Ocon (FRA/Alpine) - 5eme


« C'est un super, super week-end pour l’équipe. On était hyper rapides en course, c'était vraiment une très, très bonne surprise. J'ai essayé de défendre au maximum sur Sergio Pérez pour que Fernando Alonso puisse essayer de garder ce podium. C'est plus facile de doubler qu'à Budapest, je n'ai pas réussi à le laisser trop longtemps derrière. Mais en tout cas on a fait une super course. On prend de l'avance sur AlphaTauri, ce qui était notre objectif. C'est une victoire pour nous aujourd’hui (dimanche), c'est aussi simple que ça. En partant neuvième, finir cinquième et puis Fernando qui monte sur le podium aussi, c'est un résultat quasi parfait pour nous. Ce n'est pas une victoire mais presque. »

Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri) - 11eme


« Honnêtement, je n’ai pas de réponse. On ne peut pas faire des miracles tous les jours mais de là à perdre autant de positions… Avec Yuki Tsunoda, on partait tous les deux dans le Top 10, on avait juste zéro vitesse. J’ai pu rester avec Fernando Alonso durant les cinq premiers tours et, après, c’était fini. Dès que j’attaquais, je surchauffais énormément les pneus avant et même dans les tours dans lesquels ont mettait des pneus neufs, j’essayais de pousser mais on n’avait aucune vitesse. On a changé tout l’aileron avant et le fond plat après l’incident en qualifications mais je ne sais pas si ça a eu un impact. Aujourd’hui (dimanche) », c’était vraiment très frustrant. Même avec un seul arrêt, on n’avait pas la vitesse pour rester devant. Quand je vois les temps que Fernando Alonso ou Lando Norris faisaient, je n’étais jamais en mesure de rivaliser même en essayant de tout donner. J’étais sur une stratégie à deux arrêts donc j’ai essayé de pousser au maximum mais on n’avait pas la performance. Il y a des choses qui ont été différentes de l’habitude mais ça a été frustrant. En partant devant, j’ai essayé de tout donner mais il n’y avait rien à faire. Bravo à Alpine, ils ont fait du bon travail et ils le méritent plus que nous. On a été nulle part, il faut dire les choses comme elles le sont. On ne mérite pas de finir dans le Top 10, ils ont fait 3eme et 5eme. Il n’y a aucune différence avec ce qu’on a fait. On a juste à les féliciter et essayer de faire du mieux possible sur les deux dernières courses. »

Sources : interviews officielles Formula 1, Canal+, site officiel Red Bull Racing

>