GP de Toscane (Qualifications) : La première pole position au Mugello pour Lewis Hamilton

Valtteri Bottas y croyait mais le Finlandais est durement retombé sur terre ! Sur un circuit du Mugello qui est un défi inédit pour la Formule 1, le pilote Mercedes a dominé sans faillir les trois séances d’essais libres mais, quand ça a compté le plus, Lewis Hamilton est sorti de son chapeau. Améliorant sans cesse sa marque lors des trois parties de la séance de qualifications, le Britannique a signé en 1’15’’144 la pole position du Grand Prix de Toscane, la 95eme de sa carrière. Valtteri Bottas, pour sa part, pourra un peu en vouloir à Esteban Ocon. Lancé dans sa dernière tentative pour arracher cette pole position des mains de son coéquipier, le Finlandais a vu le Français partir en tête à queue devant lui dans le premier secteur, l’obligeant à couper net son effort. Valtteri Bottas s’incline pour 59 millièmes de seconde face à son sextuple champion du monde de coéquipier. Au contact des Flèches d’Argent l’essentiel du week-end, Max Verstappen a confirmé en échouant à 365 millièmes de la marque de Lewis Hamilton, signant tout de même le record dans le dernier secteur.


 

Leclerc surprenant cinquième, devant les Racing Point


De son côté, Alexander Albon souffre toujours de la comparaison. Le Thaïlandais a rendu près d’une demi-seconde à son coéquipier mais signe tout de même le quatrième temps de cette séance. Le pilote Red Bull Racing devance de trois dixièmes un surprenant Charles Leclerc. Après deux week-ends cauchemardesques à Spa-Francorchamps puis Monza, la Scuderia Ferrari ne passe pas à côté de son 1000eme Grand Prix avec la cinquième place du Monégasque, qui devance Sergio Pérez et Lance Stroll. Les deux pilotes Racing Point vont toutefois échanger leurs places sur la grille de départ en vertu de la pénalité infligée ce vendredi au Mexicain. Daniel Ricciardo, Carlos Sainz Jr et Esteban Ocon complètent le Top 10. Une Q3 à laquelle n’a pas été convié Sebastian Vettel. Toujours en retrait par rapport à son coéquipier, le futur pilote Aston Martin a échoué à la 14eme place, étant même battu par son ancien compère chez Ferrari, Kimi Räikkönen au volant d’une Alfa Romeo Racing qui retrouve des couleurs.

 

 


 

 

Gasly va devoir faire une remontée en course


Une Q2 qui a également été disputée par Romain Grosjean. Bien placé lors des essais libres, souvent autour de la 10eme place, le Français a logiquement passé l’obstacle de la Q1 contrairement à son coéquipier Kevin Magnussen qui s’élancera de la dernière position ce dimanche. Mais, dans la deuxième partie des qualifications, la performance n’était pas au rendez-vous et c’est une quinzième place qui attend le Tricolore. Le pilote Haas sera juste devant... Pierre Gasly. Une semaine après son exploit à Monza, le pilote AlphaTauri n’a pas su se dépêtrer d’une monoplace sous-vireuse qui ne lui a pas permis de rééditer ses performances des essais libres. Le Français prendra le départ depuis la 16eme position et, sur un circuit du Mugello où doubler ne sera jamais une chose évidente, une remontée dans le peloton passera par une stratégie parfaitement mise en place. Un élément qui ne s’est pas ressenti lors de cette séance de qualifications où seuls les pneus tendres ont été vus en piste. Alors que Daniel Ricciardo n’a pas caché à la radio la fatigue physique qu’un tour de qualifications peut engendrer, les 59 tours au programme ce dimanche seront un véritable défi.