GP de Styrie : Victoire sans coup férir pour Lewis Hamilton

Lewis Hamilton avait une revanche à prendre. Le sextuple champion du monde n’a laissé à personne l’opportunité de lui disputer la victoire à l’occasion du Grand Prix de Styrie, deuxième manche du championnat du monde 2020 de Formule 1 disputée sur le Red Bull Ring, à Spielberg. Auteur d’une pole position exceptionnelle sous la pluie ce samedi, c’est sur une piste absolument sèche et sous un soleil radieux que le Britannique a offert une leçon à tous ses rivaux. Peu à l’aise dans des conditions similaires ce vendredi lors des essais libres, le pilote Mercedes a retrouvé toute sa maestria pour s’échapper dès le premier tour. Un début de course qui s’est avéré fatal pour Ferrari, avec Charles Leclerc qui a mis hors course Sebastian Vettel avant de lui-même abandonner quelques tours plus tard. Max Verstappen, en s’arrêtant dès le 23eme tour, a tenté de bouleverser le plan de marche des Flèches d’Argent mais ni Lewis Hamilton, ni Valtteri Bottas ne sont tombés dans le piège qui a fini par se refermer sur le Néerlandais.


 

Verstappen n’a pas pu éviter le doublé Mercedes


En effet, s’étant arrêté dix tours avant Valtteri Bottas, Max Verstappen a abordé la dernière partie de course avec des gommes bien moins en forme que le Finlandais. Ce dernier, dans les quinze derniers tours, n’a cessé de reprendre du temps au pilote Red Bull Racing et, après une magnifique passe d’armes à cinq tours de l’arrivée, ce dernier n’a pu que s’avouer vaincu par le pilote Mercedes et doit se contenter d’une troisième place une semaine après son abandon précoce lors de la manche d’ouverture de la saison. Le résultat d’ensemble de l’écurie autrichienne reste positif avec Alexander Albon qui a su aller chercher la quatrième place dès le début de la course pour ne jamais la lâcher mis à part quelques tours après son arrêt au stand. Mais, pour la cinquième place, la bataille a été rude jusque dans le dernier virage. Alors que Sergio Pérez, à coups de meilleur tour en course, est revenu très rapidement sur Daniel Ricciardo pour passer cinquième, le Mexicain a vu l’Australien tenter sa chance au virage 3 du dernier tour. Avec une Racing Point endommagée, Sergio Pérez n’a pas pu résister au retour de Lando Norris qui l’a passé entre les deux derniers virages avant de tenir la sixième place au forceps face à son coéquipier Lance Stroll, finalement septième, et Daniel Ricciardo, qui échoue à la huitième place.

 

Une journée à oublier pour les Français


Ce Grand Prix de Styrie s’annonçait sous les meilleurs auspices pour Esteban Ocon. Cinquième sur la grille de départ, le pilote Renault a toutefois dû céder d’entrée face à Alexander Albon avant de résister autant qu’il a pu face à Daniel Ricciardo, qui a pris l’avantage sur son coéquipier au 19eme tour. Mais, pour le Français, le dimanche s’est avéré moins joyeux que le samedi puisque, en raison de problèmes de refroidissement, il a dû abandonner au 25eme tour. Pierre Gasly pouvait également viser une deuxième arrivée dans les points consécutive mais la stratégie décidée par la Scuderia AlphaTauri ne s’est pas avérée payante. Passé aux pneus durs au début du 22eme tour, le Tricolore n’a jamais pu trouver un bon rythme de croisière et n’a cessé de reculer dans la hiérarchie jusqu’à son deuxième arrêt à 24 tours du terme. Au final, le deuxième du Grand Prix du Brésil 2019 doit se contenter de la 15eme place. L’ancien pilote Red Bull Racing est même devancé par Romain Grosjean. Contraint de partir des stands après une pénalité, le pilote Haas n’a jamais cessé d’attaquer et, après avoir flirté avec la zone des points, termine à la 13eme place juste derrière son coéquipier Kevin Magnussen. Une deuxième étape sur le Red Bull Ring qui a présenté un scenario bien différent de la première mais avec quelques constantes, Mercedes qui domine et Valtteri Bottas qui quitte l’Autriche en leader du championnat du monde.