GP de Russie : 100eme victoire en carrière pour Lewis Hamilton !

[EMBED url="https://video-streaming.orange.fr/sports-extreme/la-100e-victoire-de-lewis-hamilton-gp-de-russie-CNT000001ELmgX.html"][/

L’attente a pris fin pour Lewis Hamilton ! Auteur à Silverstone de sa 99eme victoire en Formule 1, le septuple champion du monde a profité d’une fin de Grand Prix de Russie rendue folle par la pluie pour déloger l’infortuné Lando Norris de la première place et atteindre le chiffre de 100 succès, inédit dans l’histoire du championnat du monde. Un début de course que Lewis Hamilton a toutefois abordé de manière prudente. Alors que, comme à chaque édition, l’auteur de la pole position n’a pas passé le premier virage en tête, Lewis Hamilton a été contraint de lever le pied. En effet, Lando Norris a été débordé par Carlos Sainz Jr et, se rabattant sur son compatriote, a forcé le pilote Mercedes a anticiper son freinage. Le résultat a été un Lewis Hamilton septième au terme du premier tour. Un premier passage sur le circuit de Sotchi dont le grand vainqueur a été Charles Leclerc, qui a gagné sept positions, quand Max Verstappen n’a pu remonter qu’au 16eme rang. Surprenant troisième des qualifications, George Russell a joué le rôle du « bouchon » et permis à la paire Sainz-Norris de creuser l’écart. Après une première tentative, Lando Norris a mis à profit le DRS pour s’emparer de la première place dans le 13eme tour. Deux boucles plus loin, le pilote espagnol a fait le pari d’avancer son arrêt au stand pour tenter de piéger son ancien coéquipier chez McLaren.


Tout allait bien pour Norris… jusqu’à la pluie


Un coup tactique qui s’est avéré être sans succès, ce dernier parvenant à étendre son premier relais jusqu’au terme du 28eme tour. Derrière, alors que Max Verstappen a commencé à hausser son rythme, Lewis Hamilton s’est joué de Daniel Ricciardo pour s’emparer de la deuxième place, suggérant la stratégie de l’« undercut », c’est-à-dire d’anticiper son arrêt pour forcer McLaren à presser le pas. C’est finalement au 27eme tour que le pilote Mercedes a fait son arrêt… en même temps que Max Verstappen quand Lando Norris a été l’un des derniers à abandonner les pneus passés au départ. A 24 tours du but, Toto Wolff n’a pas hésité à prendre la radio pour dire à Lewis Hamilton qu’il pouvait aller chercher la victoire… et le patron de l’écurie Mercedes a eu le nez fin. Du côté de Ferrari, c’est un Carlos Sainz Jr désabusé qui a reçu le message qu’il se battait pour la troisième position. A dix tours du but, George Russell a été le premier à rapporter des gouttes de pluie sur le circuit… mais ce n’était que le début. Deux tours plus tard, les parapluies ont commencé à s’ouvrir dans les tribunes, signe que la pluie s’est intensifiée. La piste est très rapidement devenue un piège mais les pilotes ont longtemps tenté d’aller au bout avec leurs pneus slicks. Lando Norris n’est pas passé loin du tête-à-queue mais a su garder le contrôle de sa monoplace et la tête de la course.


Hamilton devance Verstappen et reprend la main au championnat


Tentant le tout pour le tout, alors que Lewis Hamilton a plongé dans les stands pour passer des pneus intermédiaires, le pilote McLaren a fait le pari de rester en piste coûte que coûte… mais mal lui en a pris. A l’image d’un Charles Leclerc en perdition et finalement quinzième, Lando Norris a tout perdu en moins de deux tours. Contraint à un arrêt tardif, le pilote britannique a vu une potentielle victoire se transformer en frustrante septième place. Dans cette fin de course folle, il fallait s’arrêter au bon moment et Lewis Hamilton a su tirer son épingle du jeu… tout comme Max Verstappen. Le pilote Mercedes a repris sans forcer la première position pour aller chercher cette tant attendue 100eme victoire quand le Néerlandais a profité des circonstances pour réussir une bonne opération. Parti dernier, Max Verstappen a passé la ligne d’arrivée en deuxième position à 53 secondes de son rival. Mais les sept points de différence permettent à Lewis Hamilton de reprendre la première place du championnat. Premier leader de ce Grand Prix, Carlos Sainz Jr signe son troisième podium de la saison devant Daniel Ricciardo et Valtteri Bottas. Côté Français, ce sera une course à oublier avec Pierre Gasly, accroché par Lance Stroll dans le final, et Esteban Ocon qui termine respectivement 13eme et 14eme. Après Monza, le championnat du monde a connu un nouveau tournant et le Grand Prix de Turquie sera sans doute l’occasion pour Max Verstappen de répondre à Lewis Hamilton.

>