GP de Monaco (Qualifications) : Deuxième pole position consécutive pour Leclerc

Panoramic


Charles Leclerc était imbattable ! Si Sergio Pérez a pu instiller le doute dans l’esprit du Monégasque après avoir dominé la troisième séance d’essais libres, c’est bien la Ferrari qui s’installera en pole position du Grand Prix de Monaco cette année. Dès son premier tour en Q3, Charles Leclerc a tapé du poing sur la table avec un tour bouclé en 1’11’’376. Dérangé par les Mercedes qui préparaient leur tour lancé, Carlos Sainz Jr a ensuite échoué à 225 millièmes de seconde alors que Sergio Pérez a une nouvelle fois pris le meilleur sur Max Verstappen mais uniquement pour la troisième place. L’Espagnol, le Mexicain et le Néerlandais n’étaient alors séparés que de 65 millièmes de seconde… mais à bonne distance de Charles Leclerc. Après un moment de calme dans les garages, les pilotes ont repris la piste dans les trois dernières minutes pour tenter d’améliorer leurs marques respectives mais rien ne s’est passé comme prévu, surtout pour Sergio Pérez. Alors que Charles Leclerc a pu raboter plus d’un dixième de seconde de son record du premier secteur, le drapeau rouge est venu interrompre de manière définitive cette séance de qualifications.

Leclerc intouchable, Pérez et Sainz à la faute


Donnant tout pour arracher une place en première ligne, Sergio Pérez a perdu le contrôle de sa Red Bull Racing au virage du Portier, juste avant le tunnel, arrachant l’aileron arrière de sa monoplace sur les protection. Voyant trop tardivement le drapeau jaune alors déployé, Carlos Sainz Jr est également parti à la faute en freinant violemment et n’a pu éviter un contact avec la voiture de Sergio Pérez. Un énorme embouteillage a alors eu lieu, contraignant la direction de course à sortir le drapeau rouge et à verrouiller la hiérarchie de ces qualifications. Pour la deuxième année de suite, Charles Leclerc signe la pole position à Monaco et devrait bien pouvoir tenir sa place en course ce dimanche contrairement à l’an passé. Avec Carlos Sainz Jr à ses côtés sur un circuit où doubler est pratiquement impossible, le Monégasque pourra aborder sereinement la course. En deuxième ligne, Sergio Pérez et Max Verstappen devront tenter l’impossible ou espérer à nouveau un souci de fiabilité du côté de Ferrari pour espérer bien figurer.

Ocon s’est repris, Gasly piégé


Derrière les deux écuries de pointes, Lando Norris et George Russell ont tiré le maximum de leurs monoplaces pour se hisser en troisième ligne devant trois anciens champions du monde. Fernando Alonso, qui est également allé à la faute en fin de Q3, et Lewis Hamilton seront en quatrième ligne devant Sebastian Vettel et Esteban Ocon. En difficulté depuis le début du week-end avec ses réglages, le Normand a trouvé des solutions pour retrouver de la compétitivité. Pierre Gasly, de son côté, pourra remercier son coéquipier Yuki Tsunoda. Alors que le Japonais a endommagé son AlphaTauri à la sortie du tunnel en fin de Q1, la direction de course a déployé trop précipitamment le drapeau rouge. Au moment de la relance, les pilotes intéressés pour reprendre la piste ont bouchonné à la sortie de la ligne des stands, empêchant plusieurs pilotes de couper la ligne de chronométrage avant le drapeau à damier. Pierre Gasly n’a ainsi pas pu améliorer son temps et sera 17eme sur la grille de départ, ce qui promet une course pénible pour le Français.

FORMULE 1 - GRAND PRIX DE MONACO / QUALIFICATIONS
Classement de la Q3 - Samedi 28 mai 2022
1- Charles Leclerc (MCO/Ferrari) en 1’11’’376
2- Carlos Sainz Jr (ESP/Ferrari) à 0’’225
3- Sergio Pérez (MEX/Red Bull Racing) à 0’’253
4- Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) à 0’’290
5- Lando Norris (GBR/McLaren) à 0’’473
6- George Russell (GBR/Mercedes) à 0’’736
7- Fernando Alonso (ESP/Alpine) à 0’’871
8- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 1’’184
9- Sebastian Vettel (ALL/Aston Martin) à 1’’356
10- Esteban Ocon (FRA/Alpine) à 1’’671

>