GP de Miami : Le projet réétudié face aux possibles nuisances

La F1 veut s’installer plus fortement aux Etats-Unis dans les années à venir. Et cela passe, au moins, par l’organisation d’un deuxième Grand Prix dans le pays aux côtés de celui qui se tient depuis 2012 au Circuit des Amériques d’Austin, dans le Texas. Depuis plusieurs mois, les dirigeants de Liberty Media négocient avec les autorités locales de Miami afin d’ajouter une course dans les rues de la cité floridienne dès la saison prochaine. Si un premier projet, situé autour de l’AmericanAirlines Arena, la salle du Miami Heat, a échoué face à l’opposition de la population et contraint le détenteur des droits commerciaux de la F1 à décaler son projet de plus d’un an. Une solution alternative a été trouvée en octobre dernier avec un circuit qui serpente autour du Hard Rock Stadium mais dont une des particularités était d’emprunter une section de 800m de routes publiques, la 199eme rue. Mais, face à une nouvelle fronde de la population des quartiers riverains du futur circuit, le plan a finalement changé.


Un circuit « de classe mondiale » à Miami


La version revue et corrigée du circuit proposé à la F1 a été rendue publique par le président des Miami Dolphins et de la société d’exploitation du Hard Rock Stadium qui, en plus de l’équipe de NFL, accueille désormais le tournoi ATP et WTA de Miami. « Le Grand Prix de Miami de F1 va mettre en valeur Miami-Dade et Miami Gardens auprès du monde, assure ce dernier via son compte officiel Twitter. Voici le nouveau tracé pour des courses de classe mondiale sans emprunter la 199eme rue et pas de roulage durant les heures d’école. » Une précision qui a son importance puisque l’opposition locale à l’organisation de l’événement met en avant les risques liés à la pollution environnementale et sonore, ayant même refusé en majorité le projet lors d’une réunion. Une annonce faite à point nommé puisque le Comité des Maires du Comté de Miami doit se réunir ce mercredi afin d’aborder le sujet et, notamment, les plans liés à l’organisation du Grand Prix. Les opposants comptent se faire entendre le 2 février prochain, quand le Hard Rock Stadium accueillera le plus grand événement sportif outre-Atlantique, le Super Bowl.