GP de Grande-Bretagne : Première victoire pour Carlos Sainz Jr !

Panoramic

Après l’avoir vu lui échapper de peu à cinq reprises, Carlos Sainz Jr la tient enfin ! Deux semaines après avoir échoué dans les échappements de Max Verstappen au Canada, le pilote Ferrari est devenu le 112eme pilote de l’histoire de la Formule 1 à remporter un Grand Prix ce dimanche à Silverstone à l’issue de 52 tours haletants et un scenario absolument fou ! Un après-midi dans le Northamptonshire qui a commencé dans l’effroi avec l’accident dont la principale victime a été Guanyu Zhou. Après quasiment une heure d’interruption, la course a pu reprendre ses droits mais, cette fois, Carlos Sainz Jr ne s’est pas laissé berner par Max Verstappen, qui a alors délaissé les pneus tendres pour des medium. L’Espagnol n’a pas hésité à tasser le Néerlandais avant le premier virage pour garder l’avantage. Derrière lui, les contacts ont été nombreux avec Charles Leclerc et Sergio Pérez qui y ont laissé des morceaux d’aileron avant mais également Max Verstappen qui a subi des dégâts au niveau du train arrière. Alors que le Mexicain, sur ordre de la direction de course, a immédiatement obliqué vers les stands pour changer son aileron avant, son coéquipier a maintenu Carlos Sainz Jr sous pression et, au 10eme tour, l’Espagnol a été piégé dans l’enchaînement Maggots-Becketts-Chapel, sortant momentanément de la piste et laissant au champion du monde en titre la première place. Toutefois, deux tours plus tard, Max Verstappen a eu l’impression d’avoir une crevaison et a immédiatement pris la direction des stands pour changer ses gommes.


 

Sainz est passé par toutes les émotions

Toutefois, le souci ne venait pas de là. Les dommages occasionnés à sa monoplace ont touché le capot moteur et fait perdre beaucoup d’appui aérodynamique sur le train arrière, obligeant le Néerlandais à continuer malgré une perte de performance. Les deux pilotes Ferrari ont alors repris les commandes mais, derrière eux, Lewis Hamilton était en mission. Profitant d’une piste de Silverstone très plate, le Britannique a pu tirer la quintessence de sa Mercedes sans phénomène de rebond. A l’avant, Charles Leclerc a fait passer le message qu’il perdait du temps derrière son coéquipier. Pour remédier à la situation, Ferrari a fait passer Carlos Sainz Jr par les stands au 21eme tour mais Lewis Hamilton n’a eu de cesse de se rapprocher du Monégasque. Ce dernier a finalement chaussé des gommes dures au 26eme tour, permettant à Lewis Hamilton de prendre la tête d’un Grand Prix pour la première fois de la saison, au plus grand bonheur du public britannique. Après avoir mis en température ses gommes, Charles Leclerc a fondu sur Carlos Sainz Jr, qui lui a cédé le commandement au 31eme tour. Lewis Hamilton a alors enfin délaissé ses gommes medium pour des dures mais l’arrêt n’a pas été idéal et son effort n’a pas été récompensé. Les positions semblaient alors figées mais, au 39eme tour, la donne a changé quand Esteban Ocon a immobilisé son Alpine dans l’ancienne ligne droite des stands, imposant l’intervention de la voiture de sécurité. Carlos Sainz Jr, Lewis Hamilton et Sergio Pérez ont alors plongé dans les stands pour passer aux gommes tendres pour la fin de course.

 

Leclerc dans l’erreur, Verstappen limite la casse


Charles Leclerc a fait le choix inverse, restant en piste avec des gommes dures déjà abimées. Une décision de l’écurie Ferrari que le Monégasque a pu amèrement regretter. En effet, après quatre tours de neutralisations, Carlos Sainz Jr n’a pas tardé à reprendre l’avantage sur son coéquipier pour s’envoler, Charles Leclerc agissant un temps comme un bouchon. Défendant comme un lion dans les derniers tours, le Monégasque a tout tenté pour rester devant Sergio Pérez et Lewis Hamilton, au prix de belles batailles notamment au virage de Copse face au Britannique, mais c’était peine perdue. Au terme de 52 tours de haute volée, Carlos Sainz Jr devient le deuxième pilote espagnol vainqueur de Grand Prix, s’imposant devant Sergio Pérez et Lewis Hamilton. Charles Leclerc doit se contenter de la quatrième place devant Fernando Alonso et Lando Norris. Handicapé par une monoplace rétive, Max Verstappen a dû résister jusque dans le dernier virage face à un insistant Mick Schumacher pour prendre la septième place. Le pilote allemand profite de l’occasion pour prendre ses tous premiers points en Formule 1 alors que Sebastian Vettel et Kevin Magnussen complètent le Top 10. Pour Pierre Gasly, tout comme pour Esteban Ocon, ce Grand Prix sera à oublier. Le pilote AlphaTauri a été contraint à l’abandon après avoir été heurté par son coéquipier Yuki Tsunoda dès le 11eme tour. Au championnat, Max Verstappen garde la main mais voit son avance diminuer sur Sergio Pérez et Charles Leclerc avant la course à domicile de Red Bull Racing, en Autriche le week-end prochain.




FORMULE 1 / GRAND PRIX DE GRANDE-BRETAGNE
Classement final - 52 tours (306,198km) - Dimanche 3 juillet 2022
1- Carlos Sainz Jr (ESP/Ferrari) en 1h20’20’’440
2- Sergio Pérez (MEX/Red Bull Racing) à 3’’779
3- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 6’’225
4- Charles Leclerc (MCO/Ferrari) à 8’’546
5- Fernando Alonso (ESP/Alpine) à 9’’571
6- Lando Norris (GBR/McLaren) à 11’’943
7- Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) à 18’’777
8- Mick Schumacher (ALL/Haas) à 18’’995
9- Sebastian Vettel (ALL/Aston Martin) à 22’’356
10- Kevin Magnussen (DAN/Haas) à 24’’590


Meilleur tour en course (+1 point) : Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) - 1’30’’510

Classement du championnat du monde pilotes après 10 Grands Prix (sur 22)
1- Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) 181 points
2- Sergio Pérez (MEX/Red Bull Racing) 147
3- Charles Leclerc (MCO/Ferrari) 138
4- Carlos Sainz Jr (ESP/Ferrari) 127
5- George Russell (GBR/Mercedes) 111

9- Esteban Ocon (FRA/Alpine) 39

11- Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri) 16


Classement du championnat du monde constructeurs après 10 Grands Prix (sur 22)
1- Red Bull Racing 328 points
2- Ferrari 265
3- Mercedes 204
4- McLaren 73
5- Alpine 67

 


>