GP de France (Qualifications) : Pole position pour Max Verstappen, Lewis Hamilton au contact



Tout est en place pour un combat des chefs ! Deux semaines après leur zéro pointé dans les rues de Bakou, Max Verstappen et Lewis Hamilton vont partager la première ligne de la grille de départ du Grand Prix de France, ce dimanche sur le Circuit Paul-Ricard du Castellet. Dominateur lors de la deuxième séance d’essais libres ce vendredi avant de récidiver ce samedi lors de la dernière heure de roulage, le Néerlandais n’a laissé à personne le soin de signer la pole position. Déjà devant à la suite de sa première tentative en Q3, le pilote Red Bull Racing a amélioré pour être le seul à passer sous la minute et demie au tour (1’29’’990). Devancé par son coéquipier Valtteri Bottas depuis le début du week-end, Lewis Hamilton a une nouvelle fois montré qu’il était exceptionnel dans l’exercice du tour lancé. Echouant à un peu plus d’un quart de seconde de Max Verstappen, le Britannique a distancé le Finlandais d’un peu plus d’un dixième de seconde. Vainqueur en Azerbaïdjan, Sergio Pérez sera également aux premières loges avec le quatrième temps.


Gasly pris en sandwich par les Ferrari


Derrière les deux Red Bull Racing et les deux Mercedes, on retrouve la Ferrari de Carlos Sainz Jr. Très à son aise sur les circuits urbains atypiques de Monaco puis Bakou, la SF21 est rentrée dans le rang avec le cinquième temps de l’Espagnol à un peu plus de huit dixièmes de la référence établie par Max Verstappen. Charles Leclerc, qui restait sur deux pole positions, s’élancera de la septième position, émargeant juste sous la seconde. Les deux pilotes de Maranello encadreront Pierre Gasly, qui est passé par toutes les émotions en Q3. Victime de la sévérité des commissaires quant aux limites de la piste au virage 6, le pilote AlphaTauri a vu sa première tentative effacée. Néanmoins, le Français s’est immédiatement repris avec un dernier tour à 878 millièmes de seconde de la pole position pour une sixième position. Lando Norris réalise la meilleure performance pour McLaren avec le huitième temps à plus d’une seconde du temps de Max Verstappen. Le Britannique sera placé juste devant Fernando Alonso, qui était le seul à représenter Alpine en Q3.


Alonso sauve la mise d’Alpine


Le double champion du monde a fait tout ce qu’il pouvait mais n’a pas fait mieux que neuvième devant Daniel Ricciardo. L’Australien a été le seul à tenter sa chance en pneus medium sur sa première tentative dans les douze dernières minutes de la séance. Solidement installé dans le Top 10 lors des trois séances d’essais libres, Esteban Ocon n’a pas su concrétiser avec une élimination dès la Q2 et une onzième place sur la grille de départ. Toutefois, le Français aura une certaine liberté stratégique quand l’essentiel des dix premiers a d’ores-et-déjà fait le choix des pneus medium pour le départ. Après son podium en Azerbaïdjan, Sebastian Vettel est redescendu de son nuage avec une douzième position quand son coéquipier Lance Stroll a été piégé en Q1. En effet, après avoir vu son premier temps effacé, le Canadien a été stoppé par le drapeau rouge provoqué par Mick Schumacher à quelques secondes du drapeau à damier. Un premier segment de séance qui a également vu Yuki Tsunoda endommager son AlphaTauri dès son premier tour de circuit. Avec une première ligne Verstappen-Hamilton, ce Grand Prix de France s’annonce intense dès les premiers mètres.

>