GP d’Arabie Saoudite : Les principales déclarations à l’issue de la séance de qualifications



Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) - Pole position


« Quelle piste difficile ! Elle est extrêmement technique, complexe. C'est incroyable ce qu'ils ont construit ici, avec la vitesse que l'on atteint. C'est phénoménal. Lors de la troisième séance d’essais libres et des qualifications, je manquais de rythme avec les pneus, donc je suis très fier de l'équipe et de Valtteri Bottas, on a travaillé très dur. C'est un grand résultat pour nous. On a travaillé très fort en simulation, sur les réglages. Notre collaboration a été incroyable, Valtteri est le meilleur coéquipier qu'on n'ait jamais vu dans ce sport. Red Bull allait tellement vite. On est très proches en rythme de course, ils ont réglé plusieurs choses aussi lors des essais libres vendredi. Ce sera une bataille très serrée, mais Valtteri et moi serons sur le coup ! »

Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) - 2eme


« C’était une séance de qualifications importante et j’avais des difficultés dans la troisième séance d’essais libres, les gars ont changé mon moteur, ils ont libéré la voiture juste avant les qualifications et tout fonctionnait bien, donc j’étais heureux. Le dernier tour était a la limite, je me suis fait plaisir mais c’est très difficile sur ce circuit, on pousse tour après tour et l’adhérence ne descend jamais. Bien sûr que je veux une victoire, mais la priorité est de se concentrer sur les championnats. Lewis Hamilton se bat pour le titre et pas moi, donc je ferai de mon mieux pour l’aider et en même temps, j’essaierai de me faire plaisir. »

Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) - 3eme


« Bien sûr, c'est décevant. Mais globalement, c'étaient de bonnes qualifications. Mettre les pneus en température était difficile sur ce circuit urbain, mais je savais que le rythme était là, et ça s'est vu dans le dernier segment. Je ne comprends pas ce qui s'est passé, j'ai fait un blocage de roue. Evidemment, j'ai essayé de maintenir la voiture sur la piste, de finir le tour, mais j'ai touché à l'arrière et j'ai dû m'arrêter. La troisième place est décevante, évidemment, surtout en voyant le tour que j'étais en train de faire, mais cela montre toutefois que la voiture est rapide. On verra ce dont on est capables en course. »

Charles Leclerc (MCO/Ferrari) - 4eme


« Je n’espérais pas faire aussi bien, surtout après un vendredi qui s’est terminé de la mauvaise manière, dans le mur, et dans un virage rapide. Donc on perd pas mal confiance avec la voiture, et depuis ce (samedi) matin, le boulot était de reprendre confiance, d’y aller étape par étape et de pousser un peu plus. Dans le dernier tour en Q3, j’y suis allé a fond, j’ai gagné deux dixièmes de seconde dans le virage 22. J’ai failli retourner voir le mur une nouvelle fois, mais j’ai réussi à rester sur la piste. Alors en medium, c’est très compliqué, j’ai eu beaucoup de mal tout au long de la Q2. Si on regarde les caméras embarquées, j’avais beaucoup de mal à garder la voiture au même endroit où Carlos Sainz Jr est sorti. Et en pneus tendres, l’équilibre de la voiture changeait complètement. Donc c’était un peu galère de passer d’une gomme à l’autre mais de mon côté, ça s’est bien passé. »

Sergio Pérez (MEX/Red Bull Racing) - 5eme


« Il y a encore beaucoup de choses qui peuvent arriver. Dimanche, il y aura beaucoup à jouer, c'est une longue course et tout peut arriver : des voitures de sécurité, des crashs... Nous devons juste être où il faut, quand il faut. Ce n'était pas une séance idéale, surtout en Q3. J'ai pris beaucoup de sous-virage tout d'un coup. Les pneus sont tellement difficiles à chauffer ici, il faut être dans le bon tempo, sinon l'équilibre est totalement différent. Dommage que nous n'ayons pas fait le tour que nous espérions. »

Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri) - 6eme


« Forcément on est heureux d’être dans le Top 6, c’en est encore un autre cette année je ne sais pas combien ça fait, on est constant et je suis heureux. Ça a été difficile, la voiture était compliquée à conduire et j’avais un peu de mal, mais on a trouvé un peu de vitesse à chaque séance, un peu partout, et j’ai réussi à faire un bon chrono en mettant tout bout à bout en Q3. C’est dommage d’échouer à deux millièmes de seconde mais Sergio Pérez devrait être bien plus devant que ça aussi. On a trouvé des choses, mais on sait qu’on a un souci avec notre voiture, qui dégrade un peu plus les pneus que les autres depuis le début d’année. Le circuit a beaucoup de virages rapides et ça dégrade les pneus, c’est pour ça qu’on s’est qualifiés en médiums. On n’avait pas le choix, ça sera difficilement pire qu’au Qatar et on espère marquer des gros points. »

Esteban Ocon (FRA/Alpine) - 9eme


« Je suis assez satisfait de terminer neuvième de cette séance de qualifications. Je suis heureux de mes temps et, en tant qu’équipe, nous avons bien travaillé tout au long du week-end. La monoplace me donne confiance, ce qui est nécessaire sur un circuit comme celui-ci afin d’attaquer au maximum sur des tours avec peu d’essence. C’est dommage de ne pas avoir pu mettre les deux voitures en Q3 mais nous étions rapides lors de la deuxième séance d’essais libres et j’espère qu’on parviendra à faire de même durant la course. Autant Fernando Alonso que moi, nous visons une arrivée dans les points. La course sera longue demain (dimanche). Il fait très chaud, c’est un circuit intense, peut-être proche de Singapour sur le plan physique mais je suis impatient d’y être. Nous verrons bien ce que nous pouvons faire à partir de la neuvième place sur la grille de départ et on va tout donner pour signer un nouveau résultat solide pour l’équipe. »

Sources : interviews officielles Formula 1, Sky Sports, Autosport, site officiel Alpine F1 Team

>