F1 - Red Bull : Avant Albon, Gasly avait déjà demandé à changer d'ingénieur !

Depuis ce week-end, un nouvel ingénieur officie chez Red Bull auprès d'Alexander Albon. Simon Rennie a en effet cédé place à Mike Lugg au sein de l'écurie autrichienne durant les deux semaines de break (les premières cette saison) calées entre le Grand Prix de Hongrie, il y a quinze jours à Budapest, et celui de Grande-Bretagne, ce week-end sur le circuit de Silverstone. Un changement né d'un souhait du pilote thaïlandais, qui a juste eu besoin d'en faire part à Christian Horner. Pierre Gasly, en marge de cette 4eme manche de la saison, s'est souvenu qu'il avait lui aussi demandé à ce que Rennie passe la main, mais sa requête, contrairement à celle d'Albon, était restée sans suite. « Je l’avais demandé », révèle pour nos confrères de Motorsport.com le jeune pilote français aujourd'hui chez AlphaTauri, qui appartient également à Red Bull. « Mais je ne veux pas trop commenter ça, c'est du passé, je veux passer à autre chose, aller de l'avant. Aujourd'hui, je suis concentré sur le fait de faire le meilleur boulot possible avec AlphaTauri », tempère immédiatement le Rouennais, non sans conserver un léger goût amer dans la bouche dans la mesure où il avait repéré le premier qu'un changement d'ingénieur s'imposait, du temps où il occupait encore la monoplace conduite aujourd'hui par Albon. « Je savais que j'étais rapide, mais j'aurais aimé avoir quelqu'un d'un peu plus expérimenté à mes côtés que quelqu'un qui était lui aussi nouveau en F1. »

Horner : « Je ne crois pas que ça aurait eu une incidence sur les performances de Pierre »


Gasly referme aussi vite la page, et espère uniquement que ce vent nouveau permettra aux Autrichiens de régler leurs problèmes actuels. « Je sais pourquoi nous n'étions pas compétitifs, mais je ne sais pas exactement pourquoi Alex a du mal. Après quatre Grands Prix, nous l'avons battu deux fois avec une voiture plus lente, donc ce n'est évidemment pas aussi bon que ça devrait l'être. Mais je n'en connais pas les raisons. » Horner, quant à lui, estime que le problème Gasly était bien plus complexe qu'un simple changement d'ingénieur. « Pierre était un peu plus expérimenté que ne l'est Alex (...) Nous avions une voiture qui était beaucoup plus stable que celle que nous avons actuellement. Je ne crois pas que ça aurait eu une incidence importante sur les performances de Pierre l'année dernière. » Gasly appréciera.