F1 : Pour Wolff, il ne faut pas changer le format des Grands Prix pour simplement changer

Les qualifications sprint ne font vraiment pas l’unanimité. Si la première expérimentation à Silverstone a été bien accueillie, celle effectuée à Monza a fait retomber l’excitation. Alors qu’Interlagos va accueillir un dernier test en fin de saison, la question du maintien de ce format la saison prochaine se pose… mais il n’y a pas d’unanimité dans le paddock sur ce sujet. Directeur de l’équipe Mercedes, Toto Wolff a récemment confirmé être ouvert aux nouvelles idées mais pas à tout prix. « Par le passé, on s’est opposé à des expérimentation car elles portaient trop à la controverse et principalement car elles étaient en opposition avec ce que ce sport aspire, c’est à dire avoir de vraies courses, a confié le dirigeant autrichien, connu pour s’être opposé à l’idée de grille inversée en 2020. Nous avons désormais des personnages, c’est bien diffusé et le public sait qu’il est question de méritocratie, c’est à dire le meilleur pilote et la meilleure monoplace l’emporte. » Mais, avant Interlagos, Toto Wolff appelle à ne pas agir sous le coup de l’émotion.

Wolff : « Réduire les séances d’essais libres »


En effet, le patron des Flèches d’Argent assure qu’il n’est pas nécessaire de « modifier profondément la réglementation ». « Nous avons trop de responsabilités envers notre sport pour faire n’importe quoi avec les règles, ajoute-t-il. Si nous avons une course excitante au Brésil, alors il pourrait y avoir un intérêt pour poursuivre dans cette voie. Mais certaines propositions s’avèrent trop confuses. » Si le format des week-ends de Grand Prix doit évoluer à l’avenir, Toto Wolff avance une idée relativement simple, celle de « réduire les séances d’essais libres pour créer plus d’aléatoire dans les résultats tout en gardant le reste tel qu’il est ». Pour l’Autrichien, il serait question d’enlever une des deux séances d’essais libres du vendredi mais le retour d’une ancienne pratique pourrait être mise dans le lot. « On peut aussi envisager un warm-up le dimanche matin pour ajouter un peu plus de spectacle », conclut Toto Wolff. Alors que Stefano Domenicali est ouvert à l’idée de poursuivre avec les qualifications sprint, les débats s’annoncent intenses.

>