F1 : L'indécision plane quant à l'avenir de Michael Masi

La FIA va-t-elle trancher dans le vif ? A la suite de la conclusion chaotique du dernier Grand Prix d’Abu Dhabi, les décisions prises par le directeur de course Michael Masi ont été très vivement critiquées alors que leur conséquence directe a été la victoire et le titre mondial pour Max Verstappen devant Lewis Hamilton. Alors que Jean Todt, dans les derniers jours de sa présidence de la FIA, a lancé une enquête pour faire toute la lumière et tirer toutes les conséquences de ce qui a pu arriver, c’est son successeur Mohammed Ben Sulayem qui devra prendre les décisions avec son équipe dirigeante. En son sein, Peter Bayer est celui qui a en charge le dossier des championnats monoplaces et son avis sur le sujet est attendu. Récemment interrogé par le site spécialisé germanophone Speedweek, ce dernier a assuré qu’aucune décision n’a encore été prise concernant Michael Masi.


La FIA compte toujours sur Masi mais...


Toutefois, le bras droit du nouveau président de la FIA a assuré que l’Australien « a fait un super travail à bien des égards » et ajouté qu’il entrait toujours dans les plans de la fédération pour l’avenir. Mais sa place de directeur de course de la F1 en 2022 n’est pas donnée pour acquis. « Nous ne voulons vraiment pas le perdre. Nous lui avons fait part de cela, mais aussi de la possibilité qu'il y ait un nouveau directeur de course, a déclaré Peter Bayer. Je ne peux que faire des propositions au Conseil Mondial du Sport Automobile, et elles incluront assurément Michael. » S’il confirme que celui qui a succédé à Charlie Whiting a « une peau relativement épaisse face aux attaques de certaines équipes », Peter Bayer admet que la charge de directeur de course peut être trop lourd pour une seule personne. « Lors de nos discussions, j'ai assuré Michael du soutien de la fédération et je lui ai fait savoir : 'nous voulons continuer à travailler avec toi, mais j'ai aussi besoin que tu comprennes que nous devons nous pencher sur le sujet.’ » Alors que Mercedes fait pression pour obtenir le départ de Michael Masi, la FIA pourrait préparer son exfiltration en essayant de ne pas perdre la face.

>