F1 : Les six qualifications sprint de 2022 dévoilées ?

Trois en 2021, six en 2022. Les qualifications sprint prennent de l’ampleur en Formule 1, et la saison prochaine, qui marquera également l’entrée en vigueur d’un nouveau règlement technique, ce sont six Grands Prix qui devraient voir leur pole position être définie par une course de 100km qui attribue des points aux trois premiers disputée le samedi, et dont l’ordre de départ sera défini par une séance de qualification type Q1, Q2, Q3 se déroulant le vendredi. Cette saison, ce format a été inauguré du côté de Silverstone pour le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet (Hamilton vainqueur de la Q3, Verstappen vainqueur de la qualification sprint, Hamilton vainqueur du Grand Prix), puis a été utilisé à Monza pour le Grand Prix d’Italie en septembre (Bottas vainqueur de la Q3 et de la qualification sprint, Ricciardo vainqueur du Grand Prix) et à Interlagos pour le Grand Prix du Brésil en novembre (Hamilton vainqueur de la Q3 devant Verstappen puis disqualifié, Bottas vainqueur de la qualification sprint et Hamilton vainqueur du Grand Prix).

Une qualification sprint dès le premier Grand Prix de la saison ?


Ce samedi, le site spécialisé Autosport a dévoilé la liste des six Grands Prix (sur les 23 que comptera le calendrier 2022, un record) qui utiliseront ce format de qualification sprint. Il s’agit du Grand Prix de Bahreïn (20 mars, le tout premier de la saison), d’Emilie-Romagne (24 avril), du Canada (19 juin), d’Autriche (10 juillet), des Pays-Bas (4 septembre) et du Brésil (13 novembre). Reste désormais à se mettre d’accord sur un point important. Cette année les écuries ont reçu une « indemnité accident », en cas de gros problème lors de la course sprint du samedi, mais les dirigeants de la Formule 1 souhaiteraient remplacer cette indemnité par une redevance fixe. Cependant, les différentes parties ne sont pas d’accord sur la façon d’intégrer cette saison au plafond des coûts.

>