F1 - GP de Styrie : Les qualifications annulées ou reportées ?

Les qualifications du Grand Prix de Styrie vont-elles tomber... à l'eau ? Comme le craignaient les organisateurs vendredi à l'issue de la deuxième séance d'essais libres de ce deuxième rendez-vous en Autriche en deux semaines et deuxième manche de la saison 2020 du Championnat du Monde, la pluie n'a pas mis longtemps à s'abattre sur Spielberg et le circuit du Red Bull Ring ce samedi, jour de la troisième et dernière séance d'essais libres et jour surtout également des essais qualificatifs. Des conditions très compliquées qui ont obligé la direction de course à stopper la course de F3 et pourraient également les contraindre à annuler (ou reporter) les qualifications, initialement prévues à 15h00.

A 11h48, le communiqué officiel indiquait uniquement que « la troisième séance d’essais libres était reportée indéfiniment », sans mention de l'avenir des qualifications. Toutefois, le plus grand pessimisme habitait le paddock quant à la tenue des deux séances du jour tandis que d'énormes flaques s'accumulaient le long du parcours, et, en particulier, sur la longue ligne droite des stands, et que les hélicoptères semblaient même avoir du mal à décoller, la pluie redoublant de violence.

Trois options envisagées

 




Michael Masi se penchait, lui, déjà sur les options envisageables. « La qualification pourrait être reportée à dimanche matin dans le pire des cas et on annulerait tout le samedi, annonçait le directeur de course en introduction au micro de Canal Plus. Et si elle ne pouvait pas avoir lieu non plus dimanche matin, on prendrait les temps de la 2eme séance d'essais libres du vendredi. la dernière option, c'est que la séance d'essais libre de samedi puisse avoir lieu sans qualification ni d'essais libres dimanche matin. On se baserait alors sur ces essais libres 3. »

Tout laisse penser pour le moment que l'on s'orientera vers la première (qualifications reportées à dimanche) ou la deuxième option (grille de départ établie en fonction des EL2), avec donc la possibilité que Max Verstappen (Red Bull), meilleur temps vendredi après-midi s'élance en pole. Vendredi déjà, Romain Grosjean (Haas) avait prévenu. « On sait que ces voitures pas superbement bien dessinées pour rouler quand il y a des quantités d’eau importantes sur la piste ». Le pilote français ne pouvait alors pas deviner qu'il y en aurait autant. Au point de menacer très sérieusement la séance de qualification.