F1 - Carnet noir : Décès à 79 ans de Frank Williams

La Formule 1 a perdu un de ses plus grands ambassadeurs. Co-fondateur en 1977 avec Patrick Head de l’écurie qui porte depuis 1978 son nom, Frank Williams est décédé ce dimanche à l’âge de 79 ans, comme confirmé par sa famille dans un communiqué publié par la formation basée à Grove. « C'est avec une immense tristesse et au nom de la famille Williams que l'équipe confirme le décès de Sir Frank Williams, fondateur et ancien directeur de Williams Racing, à l'âge de 79 ans, ont annoncé les proches de l’ancien dirigeant dans ce communiqué. Après avoir été admis à l'hôpital vendredi, Sir Frank s'est éteint paisiblement ce matin, entouré de ses proches. Aujourd'hui, nous rendons hommage à notre figure de proue adorée et inspirante. Frank nous manquera terriblement. Nous demandons à tous nos amis et collègues de respecter le souhait d'intimité de la famille en cette période. »


 

Frank Williams, un authentique passionné du sport automobile


D’abord pilote amateur en Grande-Bretagne, Frank Williams a rapidement été convaincu qu’il serait plus utile en coulisses. Après avoir été agent de pilotes, il a fait son entrée en F1 en 1966 avec une structure portant son nom mais il n’a pas été couronné de succès. A la suite de plusieurs collaborations loin d’être fructueuses, Frank Williams a trouvé le partenaire idéal en Patrick Head, avec lequel il a fondé en 1977 l’écurie qui porte encore aujourd’hui son nom malgré la revente au fonds Dorilton Capital en 2020. Les succès professionnels ont également été marqués par plusieurs drames. Victime d’un accident de la route en mars 1986 après une séance d’essais privés au Castellet, Frank Williams a été gravement touché à la colonne vertébrale, finissant tétraplégique. Un handicap qui ne l’a pas empêché de mener son équipe à de nombreux titres de champion du monde avec Nelson Piquet, Nigel Mansell, Alain Prost, Damon Hill et Jacques Villeneuve, après ceux acquis au début des années 1980 par Alan Jones et Keke Rosberg. Son nom restera également lié au décès d’Ayrton Senna au volant d’une de ses monoplaces le 1er mai 1994. Ayant l’image d’un patron d’écurie froid et rarement reconnaissant envers ses pilotes, Frank Williams restera tout de même un des personnages qui a façonné la F1 moderne.

 


>