Bottas, la pole en flèche

Reuters

Après la pole de Charles Leclerc (Ferrari) décrochée il y a quinze jours lors du Grand Prix d’Autriche, le duel fratricide entre Valtteri Bottas et Lewis Hamilton était de retour samedi à Silverstone. Les deux Flèches d’argent n’ont laissé pratiquement que des miettes à leurs rivales. Et c’est donc le Finlandais, nouveau recordman du tour sur l’asphalte britannique, en 1'25''093, qui s’alignera en première position dimanche sur la grille de départ. Côté Ferrari, Leclerc a terminé troisième de cette séance, tandis qu’un Sebastian Vettel en grande difficulté a sauvé ce qu’il a pu pour arracher une modeste sixième place, juste derrière le premier Français, Pierre Gasly.

A Silverstone, la tradition Mercedes se poursuit donc puisque c’est la septième année consécutive que l’écurie allemande décroche la pole. Reste à savoir si cette domination en qualifications se concrétisera en course, ce qui n’avait pas été le cas l’an passé puisque Vettel l’avait emporté devant Hamilton. Si l’Allemand ne devrait vraisemblablement pas être en mesure d’inquiéter ses rivaux dimanche, l’autre pilote de la Scuderia parait en revanche bien mieux armé pour réussir quelque chose. Il s’en est fallu de peu que le Monégasque, troisième avec 79 millièmes de retard, ne signe une deuxième pole consécutive.

Côté tricolore, Sébastien Grosjean s’est adjugé la 14e position sur la grille, lui qui courait dans la voiture qu’il utilisait au début de la saison, et avec laquelle il a semblé avoir de bien meilleures sensations que la version modifiée des dernières courses. Quant à Pierre Gasly, mis récemment sous pression par ses dirigeants chez Red Bull, il a signé un beau cinquième temps (1’25’’700), derrière son coéquipier Max Verstappen, qui lui a cependant collé une demi-seconde dans la figure (1’26’’273).

Dimanche, le public anglais devrait donc assister à un combat entre les deux leaders du classement des pilotes. Avec actuellement 166 points au compteur, le poleman Valtteri Bottas pourrait, en cas de succès, revenir dans les roues de Lewis Hamilton (197 pts). Mais ce dernier, sûrement vexé d’avoir vu sa série de quatre pole positions consécutives ainsi interrompues ce samedi, pourrait bien avoir soif de revanche.