Aston Martin : Un ingénieur français arrive en 2022 en provenance de Mercedes

L’écurie Aston Martin a décidé de muscler son jeu. Née des cendres de Force India puis Racing Point au début de la saison, l’équipe de la marque britannique est liée de longue date avec Mercedes comme motoriste et partenaire technique mais ne s’est pas interdit d’aller recruter au sein de l’écurie allemande. En effet, Aston Martin a confirmé ce mercredi le recrutement de l’ingénieur français Eric Blandin, qui est arrivé au département aérodynamique de Mercedes en 2011 avant d’être promu chef aérodynamicien en septembre 2017. Passé à par la société italienne Fondmetal à la fin des années 1990 avant de rejoindre en 2002 Jaguar Racing, devenue Red Bull Racing en 2005, puis Ferrari en 2010. Dans l’usine de Silverstone, Eric Blandin retrouvera notamment Dan Fallows, qui prendra les fonctions de directeur technique dès la saison prochaine après son départ de Red Bull Racing.

Une recrue qui ne pourra pas travailler avant… octobre 2022


Toutefois, comme c’est souvent le cas en Formule 1, la nouvelle recrue d’Aston Martin ne pourra pas rejoindre sa nouvelle équipe de manière immédiate. « Nous sommes en mesure de confirmer qu'Eric Blandin commencera à travailler pour l’écurie Aston Martin l'an prochain, a confirmé l’équipe dirigée par Lawrence Stroll dans un communiqué transmis au magazine britannique Autosport. La date exacte de son arrivée n'est pas encore confirmée. La transition entre Mercedes et nous-mêmes se fera à l’amiable. » Selon la publication, l’ingénieur français devrait attendre jusqu’en octobre 2022 avant de pouvoir travailler pour son nouvel employeur. Une écurie Aston Martin qui va connaître quelques changements dans son organigramme avec des arrivées en provenance d’Alfa Romeo Racing ou encore Red Bull Racing. Des doutes subsistent toujours sur l’avenir d’Otmar Szafnauer, annoncé du côté d’Alpine dans les mois à venir. L'arrivée d'un aérodynamicien de Mercedes chez Aston Martin pourrait presque être ironique après la polémique née en 2020 par la copie carbone de la Mercedes 2019 par Racing Point.

>