Alpine : Alonso « ne fera pas l'année de trop » selon son patron



Auteur il y a deux semaines au Qatar de son premier podium en Formule 1 depuis 2014, Fernando Alonso termine l’année en beauté. L’Espagnol, dixième au championnat avant les deux dernières courses, a globalement réussi son retour dans le paddock après deux ans sans piloter de F1, convaincant ainsi Alpine de le prolonger pour la saison 2022. Mais après, que se passera-t-il pour le doyen de la discipline ? Interrogé à ce sujet, le patron de l'écurie française Laurent Rossi a posé le cadre tout en évoquant Oscar Piastri, jeune australien (20 ans) désigné pilote de réserve pour 2022, dont l’avenir est lié à celui du vétéran espagnol de 40 ans. « On n'en a pas parlé, ni pour lui ni pour Fernando, parce que le contrat est de voir avec Fernando, qui reste un des meilleurs pilotes du plateau, savoir jusqu'à quand il pourra maintenir son niveau de performance. Mais le jour où - et ça peut arriver très vite - son niveau baisse, pour X raisons, on s'est dit avec Fernando qu'effectivement on prendra la bonne décision et on ne fera pas l'année de trop ni même les courses de trop, et cela donnera sa place à Oscar », a-t-il fait savoir avec franchise à l’AFP.

Piastri à la place d’Alonso en 2023 ?


Si Fernando Alonso quitte, cette fois-ci définitivement, le monde de la F1 en 2023, Esteban Ocon dont le contrat expire en 2024 partagera donc le garage Alpine avec son homologue australien pour au moins une saison. Après avoir beaucoup appris de Fernando Alonso, le Français vainqueur du dernier Grand Prix de Hongrie aura pour mission de transmettre son expérience à celui que Laurent Rossi considère comme « un pilier porteur de l’écurie ». En attendant cette issue envisageable en fin d'année prochaine, le double champion du monde restera dans son baquet. Avec certainement l’objectif de glaner deux nouveaux podiums, lui qui en compte pour l'heure 98.

>