Alfa Romeo Racing : Entre les monoplaces actuelles et celles de 2022, Bottas n'a pas encore vu de différences

Valtteri Bottas prend le contrepied de Lando Norris. Récemment, après avoir pu avoir un avant-goût de ce qui l’attend au travers du simulateur le pilote McLaren a affirmé que les nouvelles monoplaces prévues pour la saison 2022 vont nécessiter une évolution de son style de pilotage. Toutefois, pour le Finlandais, la donne semble bien différente. Après avoir eu l’opportunité d’éprouver les idées avancées par Mercedes avant de faire de même en faveur de sa nouvelle écurie Alfa Romeo Racing, Valtteri Bottas a admis dans des propos recueillis par le magazine britannique Autosport avoir « l'impression que les voitures sont un peu en retard en matière d'appui aérodynamique » mais a surtout ajouté que « le sentiment général, en tout cas virtuellement, n'était pas si différent dans l'un ou dans l'autre simulateur ». Toutefois, alors qu’une prédominance de l’effet de sol doit permettre aux monoplaces de plus facilement se suivre, le Finlandais a confié ne pas avoir d’éléments permettant de confirmer si les objectifs seront atteints.

Bottas va regretter les monoplaces récentes


Pour cela, il faudra attendre au moins les premiers essais de pré-saison, qui auront lieu à Barcelone et qui permettront de lever le voile sur les nouvelles monoplaces. Toutefois, la première manche de la saison 2022, à Bahreïn le 20 mars prochain, devrait être le test utlime pour le concept développé depuis des années par la F1 et la FIA avec le soutien des écuries. « Si la course est meilleure et que nous pouvons nous suivre de plus près, alors ça devrait être encore plus sympa, et je pense qu'à l'avenir, les monoplaces deviendront vite aussi rapides qu’actuellement, a confié Valtteri Bottas. Espérons que ce soit le cas. » Une nouvelle génération de monoplaces qui va prendre la place de celle qui a battu bon nombre de records et qui sera regrettée par l’ancien coéquipier de Lewis Hamilton. « C'était sympa, surtout en 2020, les voitures étaient encore plus rapides que cette année, avec plus d’appui, a confié le Finlandais. Elles étaient chouettes mais je vous dirai l'an prochain comment sont les nouvelles. » Les retours d’expérience des pilotes seront bien évidemment attendus.

>