Euroligue : Le CSKA Moscou veut passer à autre chose

D’ici le 24 mai, l’Euroligue décidera de la façon dont elle terminera la saison 2019-20, sachant qu’il reste encore six journées de saison régulière et les phases finales à disputer. Jeudi dernier, les dirigeants de la plus grande compétition européenne de basket avaient fait savoir qu’ils souhaitaient terminer la compétition dans une seule salle, à huis clos, au mois de juillet. Avant même de savoir si cette solution serait retenue, le président du CSKA Moscou, tenant du titre, a fait savoir qu’il préférait déjà se tourner vers la saison prochaine. « On sera très loin de ce qu'on a coutume de voir dans les moments décisifs de la saison après six mois de travail et des équipes arrivant à leur pic de forme. Reprendre les matchs après une telle pause nous donnera au mieux le niveau d'une pré-saison. (…) C'est une organisation ridicule de ne pas s'entraîner pendant plus de deux mois et ensuite de déterminer un champion en deux ou trois semaines. (…) Peu importe à quel point nous voudrions revoir du basket de haut niveau, je pense qu'il est plus important de se préparer pour la saison prochaine plutôt que de faire revivre une saison morte », a déclaré Andrey Vatutin au média russe Sportrbc.

Cinq équipes déjà en quarts


Au moment de la suspension de la saison d’Euroligue, cinq équipes avaient déjà décroché leur billet pour les quarts de finale : l’Efes Istanbul, le Real Madrid, le FC Barcelone, le CSKA Moscou et le Maccabi Tel Aviv. Les treize autres équipes peuvent encore mathématiquement se qualifier pour les phases finales, à commencer par l’ASVEL, même s’il faudrait un petit miracle pour le champion de France, qui compte trois victoires de retard sur le huitième et premier qualifiable.