Euroligue (H/J3) : A l'arraché, l'ASVEL reste invaincu en dominant le tenant du titre

L’ASVEL va commencer à faire peur en Euroligue ! Après avoir dominé le Zalgiris Kaunas puis l’Alba Berlin, le club du président Tony Parker a pris le meilleur sur le tenant du titre sur son parquet de l’Astroballe. Pourtant, à la mi-temps, peu de monde donnait cher des chances des Villeurbannais face à l’Anadolu Efes Istanbul. S’ils ont tenu tête aux Stambouliotes en tout début de match, les coéquipiers de Chris Jones (16 points, 6 rebonds) ont subi le jeu adverse pour se retrouver menés de huit points et même de dix points juste avant la fin du premier quart-temps. Une petite réaction a été vue quand les Rhodaniens ont conclu ses dix minutes sur un 5-0 signé Elie Okobo (7 points, 6 rebonds, 10 passes) et Matthew Strazel (2 points, 5 passes)… avant de prendre le bouillon. Le début de deuxième quart-temps a été totalement manqué avec un 12-2 qui a permis à l’Anadolu Efes Istanbul de prendre le large avec jusqu’à quinze points d’avance. Si l’ASVEL s’est accrochée, repassant deux fois sous les dix points de retard, le débours était conséquent au retour aux vestiaires, quatorze longueurs. Au retour sur le parquet de l’Astroballe, les coéquipiers de Rodrigue Beaubois (13 points) ont repris leur marche en avant pour pousser leur avance à 19 longueurs.


L’ASVEL s’est rebellée !


C’est alors que la révolte est venue pour les hommes de TJ Parker dans cette rencontre jusque là dominée par le club turc. N’encaissant que six points dans les six dernières minutes du troisième quart-temps, les Rhodaniens se sont montrés plus tranchants en attaque pour aborder les dix dernières minutes du match avec un retard de seulement neuf points. Poussés par le public de l’Astroballe, les joueurs de l’ASVEL se sont totalement lâchés pour ne laisser à l’Anadolu Efes Istanbul que onze petits points. De l’autre côté du terrain, William Howard (13 points) a remis les deux équipes à égalité avec un peu moins de cinq minutes à jouer. Les Stambouliotes d’Adrien Moerman (6 points, 5 rebonds) ont à leur tour résisté, égalisant un peu plus d’une minute du terme de la rencontre par Vasilije Micic (24 points). Mais c’est Kostas Antetokounmpo (10 points) qui a eu le dernier mot à douze secondes du buzzer, Shane Larkin manquant son tir longue distance au buzzer. L’ASVEL signe un succès qui marquera les esprits face au tenant du titre (75-73), qui confirme son début de saison compliqué avec un troisième revers, et s’installe en tête du classement avec trois victoires en trois matchs.

BASKET - EUROLIGUE (H) / 3EME JOURNEE
Mardi 12 octobre 2021
Unics Kazan - Bayern Munich : 73-70
CSKA Moscou - Zenit Saint-Pétersbourg : 77-67
ASVEL - Anadolu Efes Istanbul : 75-73
Alba Berlin - Fenerbahçe : 84-70
Baskonia Vitoria-Gasteiz - Panathinaikos : 81-79
Olimpia Milan - Maccabi Tel-Aviv : 83-72

Mercredi 13 octobre 2021
19h00 : Etoile Rouge de Belgrade - Zalgiris Kaunas
20h45 : Real Madrid - Monaco
21h00 : FC Barcelone - Olympiacos

>