Euroligue (H/J16) : Courte mais précieuse victoire pour l'ASVEL

L’ASVEL se rapproche du Top 8 de l’Euroligue. Pendant 30 minutes, les Villeurbannais ont fait rêver l’Astroballe. Mais, face à la force de frappe offensive du Khimki Moscou, aucun moment de flottement n’est toléré et les hommes de Zvezdan Mitrovic ne sont pas passés loin d’une bien cruelle désillusion. Bien entrés dans le match, les Rhodaniens ont ensuite laissé le contrôle du tableau d’affichage aux Russes qui se sont appuyés sur Jannis Timma (20 points) pour faire la course en tête dans le premier quart-temps. Mais les joueurs de l’ASVEL, emmenés par un énorme David Lighty (20 points) ont fait mieux que résister et, grâce à un 9-0 en milieu de deuxième quart-temps, ont pris la main au score pour compter jusqu’à sept points d’avance avant la mi-temps.


L’ASVEL au paradis...


Si, offensivement, la copie était correcte, les joueurs de Zvezdan Mitrovic sont apparus timorés en défense pendant la première moitié du match. Le message a été très bien reçu car la bande à Tonye Jekiri (9 points, 7 rebonds) ont serré le jeu et n’ont laissé le Khimki Moscou ne marquer que douze petits points dans les dix minutes qui ont suivi la mi-temps. Dans le même temps, la machine offensive de l’ASVEL s’est parfaitement remise en route et, bien aidés par Jordan Taylor (17 points, 8 passes), les Villeurbannais ont creusé l’écart pour compter jusqu’à 17 points d’avance dans ce troisième quart-temps. Mais ils n’ont jamais su convertir leurs occasions de dépasser la barre des 20 points d’avance, ce qui a laissé les joueurs de Rimas Kurtinaitis dans le match.


...avant de se rapprocher de l’enfer


Car, après avoir mené de 19 points grâce à David Lighty en tout début de quatrième quart-temps, les Villeurbannais sont comme sortis du match. Emmenés par un Alexey Shved (15 points) qui a trouvé la solution face à la défense de l’ASVEL, les Moscovites ont profité d’une très mauvaise passe défensive (29 points encaissés) mais également offensive (13 points marqués) pour revenir à un point, plus petit écart dans ce match depuis le milieu du deuxième quart-temps, quand l’ASVEL avait pris le contrôle des opérations. Mais, au mental et poussé par les 5500 spectateurs de l’Astroballe, les Villeurbannais ont su tenir face à la furia russe et résister dans le duel de lancers francs des derniers instants du match. C’est même Chris Kramer (5 points) qui a craqué en manquant les deux lancers qui auraient permis au Khimki Moscou de recoller à neuf secondes du terme. Derrière, David Lighty a assuré face au panier pour sceller le sort de la rencontre (92-88). Une huitième victoire qui permet à l’ASVEL de se rapprocher du Top 8 avec le même bilan que sa victime du soir.



BASKET - EUROLIGUE (H) / 16EME JOURNEE
Jeudi 26 décembre 2019
CSKA Moscou - Milan : 78-75
Anadolu Efes Istanbul - Maccabi Tel Aviv : 99-79
Alba Berlin - Baskonia Vitoria-Gasteiz : 81-57
Panathinaikos - Real Madrid : 75-87
ASVEL - Khimki Moscou : 92-88

Vendredi 27 décembre 2019
18h00 : Zenit Saint-Pétersbourg - Etoile Rouge de Belgrade
18h45 : Fenerbahçe - Valence
20h30 : Bayern Munich - Zalgiris Kaunas
21h00 : FC Barcelone - Olympiacos