Euroligue (H/J13) : Monaco et l'ASVEL battus

Sale soirée pour les clubs français. Ce jeudi soir, à l'occasion de la 13eme journée de l'Euroligue de basket masculin, Monaco et l'ASVEL ont été battus, à l'extérieur à chaque fois, respectivement sur le parquet de Fenerbahce (96-86) et sur celui du Bayern (73-65). Monaco enchaîne donc avec une quatrième défaite de rang dans la compétition, face au club turc, qui restait pourtant sur cinq défaites d'affilée dans cette épreuve et emmené notamment par le Français Nando De Colo, qui termine cette rencontre avec des statistiques de 15 points et 4 passes décisives. Pourtant, du côté de la Roca Team, qui a encaissé pas moins de 33 points lors du quatrième et dernier quart-temps, la recrue phare Mike James était particulièrement en forme, puisqu'il termine même, et très largement, meilleur marqueur de cette rencontre, avec un total de 31 points inscrits, soit son record avec ce club. Depuis la mi-novembre, les Monégasques n'ont donc toujours pas réussi à remporter leur sixième match dans cette prestigieuse compétition. Par conséquent, le club de la Principauté, entraîné par Zvezdan Mitrovic, n'occupe que la douzième place du classement et s'éloigne même de plus en plus du fameux et si important Top 8.

L'ASVEL va devoir se ressaisir


Même combat pour le champion de France en titre, qui a donc rendu les armes en Allemagne, sur le parquet du Bayern (73-65). Encore une fois, l'ASVEL a dû faire avec de nombreux absents, entre les blessés, à savoir Raymar Morgan ou bien encore David Lighty, ou bien encore les joueurs ayant été testés positifs au coronavirus, soit Marcos Knight ainsi que Dylan Osetkowski. Après trois semaines d'absence en raison d'une fracture à un doigt, Victor Wembanyama, le grand espoir du basket français, a effectué son grand retour. Mais le prodige n'a dû se contenter que de 14 petites minutes de jeu, pour un total de 5 points et de 3 rebonds. De son côté, meilleur marqueur de sa formation, Elie Okobo n'a évidemment pas suffi, malgré ses 14 points, ses 5 rebonds ainsi que ses 5 passes décisives. Avec cette nouvelle défaite, le club français, dont le président n'est autre que Tony Parker, n'est que neuvième et donc potentiellement hors des play-offs.

>