Amical : Deuxième victoire en deux jours pour l'équipe de France face à l'Espagne

Deux sur deux pour les Bleues face à l’Espagne. Déjà victorieuses ce dimanche à Toulouse des double championnes d’Europe en titre, les joueuses de Valérie Garnier ont remis ça et avec la manière. En effet, dès l’entame de match, la défense de l’équipe de France s’est montrée intraitable avec des Espagnoles qui ont été réduites au silence pendant un peu plus de six minutes. Pas en reste, les coéquipières d’Alexia Chartereau (6 points) ont profité de l’occasion pour infliger un 14-0 aux joueuses de Lucas Mondelo. Cristina Oubina (9 points) a permis aux Espagnoles de débloquer leur compteur. C’est alors que Valérie Garnier a lancé dans le grand bain Gabby Williams. Profitant de l’absence sur blessure de Bria Hartley, la joueuse de Sopron a porté le maillot de l’équipe de France pour la première fois et a été au rendez-vous, étant la meilleure marqueuse des Bleues (13 points, 6 rebonds). Bloquant l’Espagne à seulement cinq points en dix minutes, les Tricolores se sont offertes un matelas de 22 points à l’issue du premier quart-temps. Une réaction était attendue de la part des Ibériques mais les Tricolores ont su juguler ce retour pour rester autour des 20 points d’avance tout au long du deuxième quart-temps. Toutefois, une baisse de régime et un 5-0 encaissé avant la pause a permis à l’Espagne de revenir à quinze longueurs.


Djaldi-Tabdi, seule ombre au tableau pour les Bleues


La deuxième moitié du match a démarré comme la première. Les Bleues ont remis en place leur défense de fer, ne concédant que huit points à une équipe d’Espagne qui n’a pas été au rendez-vous, à l’image de Raquel Carrera (12 points). Valérie Garnier, pour sa part, a poursuivi sa revue d’effectif avec notamment Alix Duchet (5 points) et Iliana Rupert (12 points, 5 rebonds) qui ont eu du temps de jeu. Grâce à un 8-0 en milieu de troisième quart-temps, les Tricolores ont pu repasser au-dessus de la barre des 20 points d’avance, abordant les dix dernières minutes avec une marge de 22 longueurs dans une ambiance chaude dans le Gymnase Compans-Caffarelli de Toulouse. Un nouveau 8-0 dès l’entame du quatrième quart-temps a permis aux Bleues de dépasser les 30 points d’avance mais, menant de 34 points à six minutes de la fin de la rencontre, les joueuses de Valérie Garnier se sont comme relâchées alors que Clarince Djaldi-Tabdi a dû quitter le parquet en raison d’une douleur au genou gauche, sur lequel le staff médical est immédiatement intervenu. Un 11-4 a permis à l’Espagne de ne s’incliner « que » de 27 points (72-45) avec une de ses moins bonnes prestations offensives depuis le début du XXIeme siècle. Pour les Bleues, ces deux victoires en 24 heures face aux doubles championnes d’Europe a de quoi donner un maximum de confiance à un peu plus de trois semaines de l’ouverture de l’Eurobasket féminin, co-organisé par les deux pays.

>