France-Sorhaindo: "Nous nous étions peut-être perdu en chemin..."

Reuters

Mission accomplie pour l'équipe de France de handball masculine qui, grâce à sa (très) large victoire en Lituanie jeudi (37-17), valide une qualification pour la phase finale de l'Euro 2020 qu'on avait pu croire en péril, après notamment une défaite au Portugal au début de ces éliminatoires. Le capitaine tricolore Cédric Sorhaindo jugeait à l'issue de cette rencontre que ce faux pas avait pu être un mal pour un bien au sein d'un collectif en reconstruction. 

"On apprend aussi de nos défaites. Après le Portugal, nous avions des choses à nous dire et des affinités à trouver. Nous nous étions peut-être perdu en chemin, mais il fallait aussi intégrer les nouveaux. Je trouve que nous avons été appliqués ce soir. Ce match ne signifie pas seulement la qualification pour l’Euro. Ce soir (jeudi), nous avons posé la première pierre de ce qui nous attend pour la suite." Le sélectionneur Didier Dinart tirait aussi la même conclusion et retenait au passage la première réussie du gardien chambérien, Yann Genty.  

"La défaite au Portugal a servi de leçon. Nous avons su tirer les enseignements afin de ne pas commettre les mêmes erreurs. L’équipe a bien tourné ce soir avec de belles entrées. Yan Genty a commencé la partie : il a de l’expérience et il a démontré qu’il avait le niveau international. Il a été élu meilleur joueur du match. Tous les joueurs étaient investis ce soir et ils ont pris du plaisir."