Euro (H) : L'Islande battue, la France a de nouveau son destin en mains !

Deux jours après la gifle contre l'Islande, les Bleus pensaient affronter le Monténégro dos au mur. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l'équipe de France a pourtant de nouveau son destin en mains avant sa troisième sortie dans le tour principal, lundi soir face aux Monténégrins. La Croatie, déjà éliminée, a en effet complètement relancé les joueurs de Guillaume Gille dans cet Euro qui avait pris une sombre tournure pour les champions olympiques après leur débâcle de samedi contre les Islandais. Les Croates, pourtant certains de ne pas être de la partie lors des demi-finales, ont créé la surprise lundi après-midi en jouant un bien vilain tour aux Islandais en l'emportant à l'arraché (23-22) face cette même équipe d'Islande qui avait fait violemment mordre la poussière (29-21) aux Tricolores deux jours plus tôt. Précisément le résultat qu'espéraient Nikola Karabatic et ses coéquipiers, mais sans trop y croire étant donné la démonstration des Islandais face aux Bleus alors qu'ils n'étaient même pas au complet, Covid oblige.

Le gardien croate sert deux parades phénoménales !





Alors quand les Islandais se sont retrouvés avec cinq buts d'avance en première mi-temps, les Croates semblaient s'orienter vers une déculottée eux aussi et personne n'avait semblé surpris. Toutefois, même éliminés, les derniers de ce groupe I ont continué de lutter. Et ils ont profité d'une baisse de régime de leurs adversaires en seconde mi-temps pour passer devant au score et mener eux aussi à leur tour de cinq buts. Il était dit néanmoins que cette rencontre basculerait dans la folie. L'Islande a donc repris le lead (20-21) alors qu'il ne restait plus que quelques minutes à jouer tandis que la Croatie, pour des pieds en zone, des marchers ou autres passages en force se voyait refuser tous ses buts. A ce moment du match, un break aurait assurément permis aux bourreaux des Bleus samedi de valider un nouveau succès. Un break qui n'est jamais venu, la faute à deux parades venues d'ailleurs du gardien adverse. A force de rater des occasions de tuer le match, l'Islande n'était pas à l'abri d'une fin de rencontre renversante de la part des Croates. Et c'est précisément ce qu'il s'est passé avec cette victoire obtenue dans les toutes dernières secondes par cette équipe que la France avait nettement dominée il y a quelques jours pour débuter son tournoi. Aujourd'hui, les Bleus peuvent dire un grand merci à ces mêmes Croates. Inimaginable.

TOUR PRINCIPAL
Groupe I (à Budapest, Hongrie)
1- Danemark 6 points
2- France 4 
3- Islande 4
4- Pays-Bas 2
5- Monténégro 2
6- Croatie 2

Lundi 24 janvier
Islande - Croatie : 22-23
18h00 : Danemark - Pays-Bas
20h30 : Monténégro - France

>