Euro 2020 (H) : La préparation a commencé pour l'équipe de France

Les Bleus veulent se reprendre. Un an après la déception du Mondial et une troisième place arrachée après une demi-finale manquée face au Danemark, les joueurs sélectionnés par Didier Dinart se sont retrouvés ce jeudi à la Maison du Handball, à Créteil, pour préparer le championnat d’Europe 2020, qui débutera le 10 janvier prochain pour les Tricolores avec des retrouvailles face au Portugal. Deux semaines et demie de compétition qui doivent permettre aux Bleus de se retrouver et de valider leur billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo en cas de titre européen ou de finale face au Danemark, champion du monde et déjà assuré de sa qualification. Les récents échecs des Bleus, en demi-finale lors du dernier Euro et, donc, du dernier Mondial, Didier Dinart en prend la responsabilité. « On est une équipe qui est au meilleur niveau mais qui a échoué lors des deux dernières demi-finales, a confié l’entraîneur national à HandNews. Je préfère dire que c’est moi qui n’ait pas su la préparer. »


Dinart compte tout de même sur Luka Karabatic


L’ancien pivot double champion olympique à Pékin et Londres espère que ces deux échecs retentissants vont permettre à son équipe de viser plus haut. « Il nous a peut-être manqué des solutions en défense au Mondial, mais nous avons appris de nos échecs et nous avons grandi, assure le Guadeloupéen. Il le fallait, car le train des autres équipes va vite. » Une sélection de 18 joueurs où joueurs expérimentés tels Nikola Karabatic ou Vincent Gérard croisent des « petits nouveaux » comme Yann Genty ou Elohim Prandi, qui vont découvrir la pression d’une grande compétition. Mais un nom manque dans cette liste, celui de Luka Karabatic. Victime d’une luxation du majeur de la main droite en Ligue des Champions, le capitaine du PSG n’entre pas dans les plans de Didier Dinart. Mais, à l’image de son frère lors du Mondial 2019, si sa récupération est plus courte qu’initialement prévu, la porte reste ouverte. « On ne s’enlève pas cette possibilité mais, à ce jour, il ne fait pas du tout partie de la préparation, tempère Didier Dinart dans des propos recueillis par HandNews. Si un joueur revient, c’est qu’il est à 100%, qu’il n’a plus d’appréhension et qu’il a l’aval de son club. Le message a été très clair et Luka l’a bien compris. » C’est donc un joker qui ne sera utilisé qu’à de strictes conditions.