Euro 2020 : Dos au mur, la France n'a déjà plus le choix

La victoire ou le drame. La donne est finalement assez simple pour la France ce dimanche, suite à son énorme déconvenue contre le Portugal (25-28) pour son entrée en lice dans cet Euro 2020. En effet, si comme attendu la Seleçao bat la Bosnie Herzégovine un peu plus tôt (16h00), le succès sera une nécessité pour les Bleus sous peine de faire ses valises plus tôt que prévu. C'est donc dos au mur dans ce tour préliminaire que les joueurs de Didier Dinart se présenteront face à la Norvège, chez elle à Trondheim, dans le choc de ce groupe D, qui a pris une toute autre tournure après le surprenant revers français.

Karabatic : « On n'a plus le choix »


Lucides, Nikola Karabatic et Dinart n'y sont pas allés par quatre chemins après la cruelle désillusion de vendredi. « Perdre ainsi, c’est dur, mais il va vite falloir rebondir face à la Norvège. Les battre, devant leur public, ça ne sera pas une partie de plaisir mais, de toute façon, désormais, on n’a plus le choix », reconnaissait lucidement le demi-centre, après un raté qui pourrait être lourd de conséquences. « Le prochain match aura un enjeu clair : si on le perd, on rentre à la maison. La Norvège, chez elle, ce ne sera pas simple, mais leur style de jeu nous conviendra peut-être mieux », analysait de son côté le sélectionneur des Bleus. Dans l'obligation de l'emporter, la France peut tout de même compter sur quelques motifs d'espoir.

La France invaincue contre la Norvège depuis 2017


Bien que chez sur ses terres, la Norvège devra notamment composer sans Bjarte Myrhol, son pivot et capitaine. « On ne le remplace pas comme ça. (...) Myrhol a un peu vampirisé le poste depuis une quinzaine d’années et forcément son absence doit compter chez eux », confiait d'ailleurs à ce sujet Guillaume Gille, auprès de la FFH. L'autre gros motif d'espoir, c'est que la France n'a plus perdu contre les coéquipiers du Parisien Sander Sagosen depuis janvier 2016 et reste notamment sur une courte mais précieuse victoire (32-31) contre eux à l'Euro 2018. Une dynamique qu'il faudra donc confirmer ce dimanche. Rendez-vous à partir de 18h15 sur beIN SPORTS 3 pour suivre en direct cette rencontre déjà cruciale pour l'avenir des Bleus dans cet Euro 2020.