France Espoirs : Tant qu'il y a du talent, il y a de l'espoir

Panoramic

Quand Sylvain Ripoll a officialisé trois forfaits pour le match de l'équipe de France espoirs contre la Slovaquie, il a appelé Bafodé Diakité, 25 matchs de Ligue 1 au compteur, et Arnaud Kalimuendo, pépite du PSG prêté à Lens après avoir passé le Final 8 de la Ligue des Champions sur le banc.

Deux grands espoirs du football français qui n'étaient pas dans la sélection initiale qui a déjà balayé le Liechtenstein jeudi dernier (5-0). La preuve que malgré les pépins, les Espoirs français ont de la ressource. Certains joueurs alignés sur la pelouse du stade de la Meinau ce jour-là auraient pu espérer passer la trêve internationale sous les ordres de Didier Deschamps.

Parmi eux, le défenseur Jules Koundé, le milieu Matteo Guendouzi qui a déjà fait la bascule et l'attaquant Jonathan Ikoné qui a déjà marqué avec les A. Autour d'eux chez les Bleuets, on retrouve des talents comme Amine Gouiri, Rayan Aït-Nouri, Moussa Diaby ou Benoît Badiashile. Malgré leur place chez les espoirs, ces jeunes joueurs sont déjà rompus aux rencontres du plus haut niveau. Et ils ne sont pas les seuls.

Les Espoirs français valent chers


Avant un Euro mais surtout des Jeux olympiques que l'équipe de France va jouer pour la première fois depuis 1996, les places seront chères. Aujourd'hui, la réussite de la formation française pose des problèmes de riche à un staff des Bleuets qui doit compenser la fuite de plus en plus précoce de ses pépites vers les A mais qui a aussi besoin de réaliser des arbitrages entre des talents de plus en plus forts.

Aujourd'hui, des joueurs comme Lucien Agoumé, Kays Ruiz-Atil ou Rayan Cherki se développent avec les U19 quand Enzo Le Fée, Jean-Clair Todibo ou Aurélien Tchouaméni sont laissés sur la touche. L'habituel capitaine Jeff-Reine Adelaïde, Bryan Mbeumo qui a failli rejoindre la Premier League avec Brentford ou Evan N'Dicka qui reste sur deux saisons pleines en Bundesliga ne sont pas là non plus.

Un luxe que seule la FFF peut se permettre. Il faut dire que selon Transfermarkt, l'effectif des espoirs français est valorisé à 375 millions d'euros. Plus de 100 millions de plus que l'Angleterre ou autant que l'Espagne et l'Angleterre réunis, deux nations qui ont des jeunes de très grande qualité.

Des révélations pour remplacer les forfaits


Les Bleuets ont une véritable armée de talents à leur disposition. Et malgré l'important turn-over réalisé à chaque fenêtre internationale, le résultat reste le même avec des éliminatoires européens survolés avec six victoires et 23 buts marqués en sept rencontres. La preuve que les joueurs passent mais la qualité reste. Pour le match face à la Slovaquie de ce lundi soir, des joueurs comme Melvin Bard et Maxence Caqueret qui brillent à Lyon, Odsonne Edouard qui marque beaucoup avec le Celtic ou Boubacar Kamara manquent à l'appel.

Mais de nouvelles révélations sont capables de prendre la relève à l'image de Randal Kolo Muani ou Romain Faivre. La preuve que même quand il officialise des forfaits, Sylvain Ripoll n'a pas trop à s'inquiéter de la qualité de son onze.

Portrait d'Odsonne Edouard :