Euro Espoirs : Pablo Fornals sort du sous-marin

Reuters

Son nom a déjà affolé la colonne transfert et pour cause, Pablo Fornals a été un jeune homme courtisé avant même l'ouverture du Mercato. A 23 ans, le natif de Castellon de la Plana, petite commune située en bord de mer au nord de Valence,vient de s’engager avec West Ham contre 27 M€. Un gros coup réalisé par les Hammers, en forte concurrence avec le Napoli sur le dossier du milieu offensif. Et peut-être une très belle affaire avant l’Euro Espoirs que le joueur espagnol doit disputer avec la Rojita en Italie et à Saint-Marin.

 

Dans la liste des 23 concoctée par Luis De la Fuente, quelques noms retiennent forcément l'attention plus que d’autres. Ceux de Fabien Ruiz (Naples), Carles Aleña (FC Barcelone), Brahim Diaz (Real Madrid) en font partie. Le petit plus de Fornals par rapport à ses partenaires ? Un statut d’intouchable en club. 14ème de Liga, Villarreal n’a pas eu beaucoup de raisons de se réjouir ces derniers mois. Son numéro 8 en fut une, tant par ses quelques coups d’éclat qui ont animé les Tops buts que par sa vista dans l’entrejeu. Oui, Fornals a surnagé au sein d’un sous-marin pas toujours étanche.

Pablo Fornals

 

Pas seulement un joueur Youtube

Bien sûr, tout n’a pas été parfait dans la saison du joueur formé à Malaga. Ses 3 buts et 12 passes décisives en 2017-2018 ? De l’histoire ancienne. Cette saison, sa deuxième à Villarreal, Fornals (3 buts) n’a distillé que trois offrandes à ses partenaires, bien loin des attentes du début d’année de l’équipe tout de jaune vêtue. Alors, comment expliquer que Pablo Fornals est un joueur à part dans cette petite Roja ? Tout simplement car le meneur de jeu, du haut de son 1,78m, est dans la droite lignée de son partenaire de club, Santi Cazorla : un milieu ultra-technique, très à l’aise dans les petits espaces et dans les circuits courts de passes qu’aime utiliser la Seleccion.

Déjà convoqué à deux reprises chez les A, Fornals doit encore franchir un nouveau palier pour espérer revenir dans le groupe de Luis Enrique. Plus de régularité sur 90 minutes et une meilleure efficacité dans la surface de réparation, doivent être ses axe de progression majeures. Concrètement, ne pas être seulement un esthète du ballon rond. Un début de mutation qu’il aura le loisir de parfaire dans cet Euro Espoirs que l’Espagne entamera dans un costume de favori.