Euro Espoirs, les joueurs à suivre

Icon Sport

Moise Kean (Italie)

A domicile, l'Italie a de beaux arguments à faire valoir et notamment en attaque, avec par exemple un certain Moise Kean. Le prodige de la Juventus, auteur de 6 buts en 13 apparitions cette saison en Serie A, est l'un des huit joueurs nés en 2000 ou 2001 à prendre part à cet Euro espoirs. Finaliste de l'Euro U19 l'an passé, le natif de Vercelli a vite gravi les échelons, lui qui est devenu le plus jeune buteur de l'histoire de la Nazionale, en mars dernier. Chez les Azzurrini, il devrait être épaulé sur le front de l'attaque par des joueurs plus expérimentés, Patrick Cutrone (AC Milan) et Federico Chiesa (Fiorentina). Le milieu de terrain transalpin a aussi fière allure avec plusieurs joueurs déjà apparus chez les A (Pellegrini, Zaniolo, Barella...) et le "nouveau Pirlo", Sandro Tonali (Brescia).

Mikel Oyarzabal (Espagne)

Titrée en 2011 et 2013, encore finaliste en 2017, l'Espagne est toujours redoutable dans les compétitions de jeunes, et sera sans doute le principal adversaire de l'Italie dans le groupe A. Privée de Brahim Diaz (blessé), la Rojita pourra s'appuyer sur plusieurs joueurs ont brillé cette saison en Liga, comme Mikel Oyarzabal. Auteur de 13 buts en championnat, le polyvalent attaquant de la Real Sociedad vient de marquer son premier but avec les A espagnols, contre la Suède, en éliminatoires de l'Euro 2020. Dani Ceballos (Real Madrid), Pablo Fornals (recruté par West Ham à Villarreal) et Borja Mayoral (auteur de 8 buts en éliminatoires) sont d'autres joueurs à suivre dans cette équipe.

Alexander Nübel (Allemagne)

Tenante du trophée, l'Allemagne sera le gros morceau du groupe B. Sans Cedric Teuchert, son meilleur buteur des éliminatoires (7 réalisations), mais qui a très peu joué avec Schalke 04 cette saison, la Mannschaft s'appuiera notamment sur une grosse défense, bâtie autour du capitaine Jonathan Tah (Leverkusen) et du gardien Alexander Nübel. Le portier de 22 ans, qui s'est imposé cette saison comme titulaire avec Schalke 04, rappelle un certain Manuel Neuer par ses qualités, notamment sa taille et son jeu au pied. Comme son glorieux aîné, il pourrait quitter le club de la Ruhr pour le Bayern Munich, qui lui fait les yeux doux.

Luka Jovic (Serbie)

Transféré cet été de l'Eintracht Francfort au Real Madrid pour 60 millions d'euros, Luka Jovic est incontestablement la star de l'équipe de Serbie, qui retrouvera quelques joueurs qu'il connaît bien dans le groupe B avec l'Allemagne. Avec ses 7 buts, l'attaquant de 21 ans a été le grand artisan de la qualification de son équipe, dans le groupe 7. L'autre élément majeur est le défenseur de la Fiorentina, Nikola Milenkovic, alors qu'on suivra aussi deux joueurs de Ligue 1, le Bordelais Vukasin Jovanovic et le Marseillais Nemanja Radonjic, qui aura l'occasion de se montrer après avoir peu joué avec l'OM cette saison.

Tammy Abraham (Angleterre)

Il faut remonter jusqu'en 1984 pour trouver trace de la dernière victoire de l'Angleterre dans un Euro espoirs, mais vu les récents récents des Three Lions dans les compétitions de jeunes, et la composition de l'effectif, il faudra compter avec l'équipe d'Aidy Boothroyd. Il y a du beau monde sur toutes les lignes, entre le gardien Angus Gunn (Southampton), le latéral droit Aaron Wan-Bissaka (Crystal Palace) et les milieux de terrain Mason Mount (Derby Count) et Phil Foden (Manchester City). Devant, on retrouve un trio avec Dominic Calvert-Lewin (Everton), Dominic Solanke (Bournemouth) et Tammy Abraham, l'attaquant prêté par Chelsea la saison passée à Aston Villa, où il a flambé (25 buts en Championship).

Jonathan Ikoné (France)

De retour dans cet Euro espoirs pour la première fois depuis 2006, l'équipe de France, dirigée par Sylvain Ripoll, pourra s'appuyer sur quelques joueurs expérimentés. Une petit accent allemand en défense (Niakhaté, Upamecano, Konaté), une axe lyonnais dans l'entrejeu (Aouar-Tousart, associés à Reine-Adelaïde) et un duo explosif duo lillois en attaque, Jonathan Bamba-Jonathan Ikoné, pour soutenir Moussa Dembélé (Lyon). Sur la lancée de sa belle saison avec le Losc, Ikoné a été très bon en préparation, très en jambes. Avec des matches tous les trois jours, le banc tricolore (Ntcham, Guendouzo, Terrier...) aura aussi son importance.