Lewandowski, parole à la défense

Reuters

Il a marqué 30 buts en 32 matches de Bundesliga et 9 en 12 rencontres de Ligue des champions cette saison. Il, c'est Robert Lewandowski, l'avant-centre polonais doté d'une adresse exceptionnelle mais toujours mué lors de cet Euro 2016. A quelques encablures du quart de finale prévu contre le Portugal, la troupe d'Adam Nawalka ne semble pas s'en formaliser outre-mesure. 

"Lewandowski est l'un des meilleurs attaquants au monde. Pour moi, c’est même le meilleur numéro 9", a d'ailleurs lâché le sélectionneur de la Pologne cette semaine en conférence de presse. Et le technicien de souligner le courage de ce dernier: "Il est toujours marqué de très près et nos adversaires essaient toujours de l’empêcher de jouer avec un jeu à la limite, mais il a toujours répondu présent".

"Je m'en fous s'il ne marque pas"

Nawalka a d'ailleurs envoyé un message aux arbitres après l'agression du Suisse Fabian Schär sur son poulain en huitième de finale: "Il faut prendre des mesures très rapides pour prévenir ce genre de situations, ne pas hésiter à sortir les cartons jaunes et les cartons rouges." Une sortie loin d'être anodine alors que Robert Lewandowski et ses partenaires s'apprêtent à défier les rugueux Pepe et Bruno Alves à Marseille ce jeudi soir. 

Défendu par son sélectionneur, Lewandowski l'a également été par Piotr Swierczewski. "Robert travaille pour l’équipe, a commenté dans L'Equipe l'ancien milieu de terrain passé par Marseille, Saint-Etienne et Bastia en Ligue 1. Contre l’Allemagne (0-0), il a fait un travail de fou, il gardait le ballon, l’a protégé et il a bataillé contre Boateng et Hummels. Il a été très bon." Et le désormais consultant pour la télévision polonaise d'enchaîner: "Je m’en fous si Lewandowski ne marque pas, du moment qu’un autre le fait et qu’on gagne. Il ne doute pas car il est très fort mentalement et j’espère que face au Portugal, il va ouvrir son compteur." Dans le cas contraire, nul doute qu'il aura tenté de se montrer utile dans le jeu. Une nouvelle fois.


>