Le baromètre des Bleus : Coman casse la baraque

Reuters

En hausse

Antoine Griezmann

Après une période creuse entre fin janvier et février (aucun but en 5 matchs), le natif de Macon est reparti sur des bases très élevées. Contre La Corogne samedi, il a inscrit sa quatrième réalisation sur autant de rencontres, pour porter à 16 son nombre de buts en Liga cette saison. Et la stat heureuse continue pour l’attaquant français : à chaque fois qu’il a scoré, l’Atlético Madrid s’est imposé. Un vrai porte-bonheur !

Kingsley Coman

L’ailier de 19 ans a signé une performance très rare contre le Werder Brême ce week-end avec un triplé de passes décisives. Il est le premier joueur depuis… Franck Ribéry (2012) à réussir un tel coup d’éclat. Cette saison, seuls trois autres joueurs français ont accompli cette prouesse : Blaise Matuidi (PSG), Moussa Sissoko (Newcastle) et Jimmy Briand (Guingamp).

Anthony Martial

Enfin ! Après quasiment 600 minutes sans trouver le chemin des filets, l’attaquant des Red Devils a mis fin à sa disette en égalisant contre West Ham dimanche. Un but bienvenu pour Manchester United, synonyme de replay face à l’équipe d'un génial Dimitri Payet, mais aussi forcément un soulagement pour l’ancien monégasque, précieux par son activité et sa justesse contre les Hammers (93,5% de passes réussies dans le camp adverse).

Steve Mandanda

Le héros de l’OM ! A Lorient, le capitaine olympien a effectué une prestation qui restera longtemps dans les mémoires. 9 arrêts sur 10 tirs cadrés par les Merlus, soit un record égalé pour lui puisqu’il avait déjà atteint ce total en 2009 contre Valenciennes. Le portier de 30 ans est sur un nuage actuellement puisqu’il reste sur 18 parades sur les 20 derniers tirs cadrés qu’il a subi en Ligue 1.

En baisse

Raphaël Varane

Les temps sont durs pour Raphaël Varane. Contre Las Palmas, le défenseur tricolore est resté scotché sur le banc, et ce pour la troisième fois consécutive avec le club merengue (Celta Vigo, AS Roma et donc Las Palmas). Seul rayon d’espoir : l’exclusion de Ramos dimanche contre la formation des Canaries pourrait lui permettre de regoûter au terrain.

Olivier Giroud

L’élimination d’Arsenal en FA Cup contre Watford va laisser des traces chez les Gunners, et un goût amer à Olivier, pas en réussite et assez peu trouvé par ses milieux de terrain. Sorti à la 68ème minute sans être parvenu à peser sur le cours des évènements, la faute à un réflexe de Pantilimon (62e).


>