Une erreur d’hymne, "ça ne devrait pas arriver"

Reuters

C’était la soirée parfaite pour l’équipe de France. Moins pour son adversaire. Sèchement battue (4-1) samedi soir à Saint-Denis, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020, l’Albanie se souviendra sans doute longtemps de cette rencontre, marquée par une invraisemblable boulette avant le coup d’envoi. Au moment des hymnes, les joueurs d’Edoardo Reja ont eu la désagréable surprise d’entendre celui d’Andorre, prochain adversaire des Bleus au Stade de France, à la place du leur.

S’en est suivi un moment de flottement d’une dizaine de minutes, avant que la bonne bande-son ne soit finalement jouée. Un incident regrettable, dixit Didier Deschamps. "Je me suis excusé auprès du banc technique et d’Edoardo Reja. Notre président (Noël Le Graët) l’a fait aussi dans les tribunes, a expliqué le sélectionneur tricolore après le match, en conférence de presse. C’est quelque chose qui ne devrait pas arriver mais, malheureusement, ça s’est produit."

Griezmann: "C'est une grosse erreur"

"On a discuté avec l’arbitre et je comprends tout à fait la position des Albanais, même si je n’avais pas compris les sifflets sur le moment, a-t-il ajouté. C’est logique qu’on ait attendu qu’ils puissent avoir leur hymne avant ce match-là." Ce couac n’a ensuite pas perturbé les coéquipiers d’Hugo Lloris, un capitaine qui n’avait jamais connu ça. "Leur demande était légitime, a réagi le gardien français, cité par RMC Sport. Il n’y a aucun problème. Ça a été rectifié et on a pu jouer."

Si Olivier Giroud a trouvé "long" ce contretemps - "on n’a pas l’habitude de ça", a-t-il souri -, Antoine Griezmann s’est montré plus sévère avec les organisateurs. "C’est une grosse erreur qu’il ne faudra pas reproduire, a lâché l’attaquant, qui a raté son premier penalty en sélection après sept tentatives réussies. Nous aussi, ça nous aurait fait mal." Une bourde qui est d’autant plus mal passée qu’au moment de la réparer, le speaker du stade a annoncé "l’hymne de l’Arménie"