Platini : « Hidalgo voulait qu'on s'amuse »

Une légende s'est éteinte. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France de football est décédé chez lui à Marseille, à l’âge de 87 ans. Sélectionneur des Bleus de 1976 à 1984, Michel Hidalgo aura apporté le premier titre de l’histoire de la France avec la victoire lors de l’Euro 1984 organisé en France. Il était également le sélectionneur de l’équipe de France lors du revers historique enregistré à Séville en demi-finale de la Coupe du monde face à l’Allemagne.

Platini : "Michel Hidalgo était imprégné de la culture du beau jeu"


Maître à jouer des Bleus dans ces grandes années, Michel Platini n'a pas caché son émotion. "Michel, ce n'était pas un grand tacticien, mais un homme d'autrefois, bon, honnête, un créateur d'émotions", a déclaré l'ancien numéro 10 dans des propos relayés par L’Équipe. « Avec Georges Boulogne et Fernand Sastre, ils ont constitué un trio qui a tiré le football français du néant, ils l'ont reconstruit, et lui ont permis de briller pour les presque cinquante années qui ont suivi. Michel était imprégné de la culture du beau jeu à la monégasque et à la rémoise, qu'il avait connue quand il était joueur. Il voulait qu'on joue bien, qu'on s'amuse sur le terrain. Il bâtissait ses équipes en fonction de nos qualités et de nos personnalités. C'est d'ailleurs comme ça qu'il a inventé le fameux ''carré magique'', lors de la Coupe du monde 1982 : je me suis blessé, et quand j'ai pu rejouer, il n'a pas osé remettre (Jean) Tigana sur le banc, alors il nous a gardés tous les quatre, avec aussi Giresse et Genghini ».