Lucas Hernandez, un retour en force

Reuters

Ils ne sont pas en majorité, mais il y a certains joueurs, au sein de l’équipe de France, qui ont perdu du crédit depuis la Coupe du monde. Lucas Hernandez n’est pas de ceux-là. Absent avec les Bleus depuis fin 2018, en raison d’une opération au genou en mars dernier, le natif de Marseille a retrouvé une place de titulaire, samedi soir contre l’Albanie (4-1). "Sa" place de titulaire. Sans aucun souci apparent.  

"L’opération, ça a été compliqué, a expliqué dans Téléfoot le joueur formé à l’Atlético de Madrid. Ce n’est jamais facile de se faire opérer, surtout au genou. J’ai beaucoup travaillé, j’ai fait beaucoup d’efforts. J’ai renforcé ce genou. Ça y est j’ai récupéré, je suis à 100%." Ça s’est vu contre l’Albanie. Jamais embêté dans le duel, le nouveau joueur du Bayern Munich a été très constant dans son apport offensif, avec une passe décisive pour Giroud, un penalty obtenu, et une participation notable sur le deuxième de Coman. Que demander de plus ?

Recruté à prix d'or par le Bayern

Alors qu’il a débuté la saison dans l’axe au Bayern, où le côté gauche est la propriété de David Alaba, Lucas Hernandez est parti pour faire sa carrière sur l’aile, avec les Bleus. Défenseur central en club et latéral en sélection ? Cela n’a jamais posé de problèmes à Lilian Thuram, et il y a pire exemple à suivre. Alors qu’il avait conquis ses galons de titulaire in extremis pour le Mondial, Lucas Hernandez semble désormais posséder une marge importante sur ses concurrents, Benjamin Mendy, Ferland Mendy et Lucas Digne. Ce dernier était sorti à la mi-temps lors de la défaite en Turquie, en grande difficulté.

Il ne faut pas oublier qu’on parle, avec Hernandez, d’un joueur recruté cet été pour 80 millions d’euros, un montant qui fait de lui le troisième défenseur le plus cher de l’histoire, derrière le roc Virgil van Dijk et Harry Maguire. C’est dire la confiance placée en lui par le Bayern, et c’est d’ailleurs un record pour la formation bavaroise. "C’est un énorme club, avoue celui qui vient pourtant de l’Atlético, où il a remporté la Liga et atteint la finale de la Ligue des champions. Les installations sont incroyables, il y a tout pour progresser." Le Bayern espère avoir trouvé le taulier de sa défense pour les cinq ou dix prochaines années. Ça ne pourra qu’aider les Bleus.