Lucas Hernandez n’a plus que dix jours de liberté

L’étau se resserre sur Lucas Hernandez. Pour avoir désobéi à l’ordre du juge en ne respectant pas un ordre d’éloignement envers son ancienne compagne, l’arrière international français a été sommé de se présenter à la justice espagnole pour ensuite être incarcéré. Ses avocats ont fait appel et s’il n’y a pas de revirement de situation il va devoir passer par la crise prison. Selon le média espagnol El Partidazo Cope, le sociétaire du Bayern Munich n’aurait désormais plus que dix jours de liberté devant lui. C'est ce que lui a signifié le juge chargé de l'affaire ce lundi.

 

Hernandez, comme si de rien n’était

 

Il y a de cela quatre ans, Lucas Hernandez a été placé en garde à vue à Madrid pour violences conjugales. L’international français avait alors échappé à la prison et s’en est sorti avec 31 jours de travaux d’intérêt général. Il devait se tenir à carreau, mais il a violé l’accord et c’est pourquoi il se retrouve désormais dans de sales draps. A noter que l’intéressé a participé normalement au dernier match du Bayern Munich en championnat, dimanche contre Leverkusen (5-1). Cette affaire ne semble pas le plus perturber plus que cela.

 

>