Kylian Mbappé continue de foncer

AI / REUTERS / PANORAMIC
Rien n'a changé, ou presque. On parierait que Kylian Mbappé aurait échangé la totale réussite de son but face à la Suède, samedi soir (0-1), contre son raté en finale de Ligue des Champions face à Neuer. Toujours un peu handicapé par des scories techniques, des passements de jambe et talonnades un peu intempestifs, le joyau du Paris Saint-Germain provoque sans cesse. Et à force de tenter, il n'y a pas que du déchet. Dans un match très cadenassé et globalement mollasson pour la grande reprise de l'équipe de France, c'est bien lui qui a fait basculer la décision.

Kylian Mbappé a été impliqué sur un but lors des sept derniers matchs des Bleus (voir plus bas). "C'était un nouveau système et à l'extérieur, c'était compliqué, résumait le champion du monde sur M6 au coup de sifflet final. Il y a quelques séquences à retenir, ce n'est pas top immédiatement, mais dans le futur ça pourra être mieux." Au niveau personnel, ce repositionnement en 3-5-2 (déjà entamé lors du dernier match en Albanie, en novembre) lui permet d'être plus proche du but : "Je suis content, et ça correspond aussi aux caractéristiques d'autres joueurs. On va faire en sorte que ce système fonctionne."

Touché au niveau de sa cheville droite, endolorie depuis le tacle de Loïc Perrin en finale de Coupe de France il y a plus d'un mois (1-0 pour le PSG), Kylian Mbappé s'est voulu rassurant : "J'ai un peu mal, j'ai pris un coup. Mais au fur et à mesure des jours, ça ira de mieux en mieux." Normalement, il ne devrait pas jouer mardi face à la Croatie, avec Lens - PSG programmé deux jours plus tard. Mais... "Je ne sais pas encore, on verra avec le coach. S'il veut que je joue, je joue. Sinon, je resterai sur le banc." Et ça risque de se voir, si personne ne se décide à prendre le relais aux avant-postes pour secouer le cocotier.